Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 11.03.2009 08h32
Un hôpital de Beijing doit payer 13 344 yuan pour avoir piqué accidentellement un homme avec une seringue contaminée par le SIDA

Un célèbre hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses de Beijing a été condamné à payer 13 344 yuan (1 959 U.S. dollars) pour avoir accidentellement piqué un homme avec une seringue ayant été utilisée pour un patient atteint par le virus du SIDA, selon une décision de justice, lundi.

L'hôpital de Ditan de Beijing a été condamné par une décision de justice du tribunal populaire du district de Chaoyan à payer 3 344 yuan en dédommagement économique et 10 000 yuan pour dommage émotionnel. L'homme bénéficiaire a 29 ans. Il s'appelle Xi et est originaire de la province du Henan, au centre de la Chine.

M. Xi accompagnait un ami contaminé par le SIDA dans l'hôpital en mars 2008. Il dormait dans un lit pliant à côté de la porte de l'infirmerie. A six heures du matin, le 17 mars, une seringue qui venait de servir à faire une prise de sang à un patient atteint du SIDA est tombée du plateau d'une infirmière et s'est plantée dans le pied droit de M. Xi.

Après l'incident, l'hôpital lui a donné un traitement gratuit. Après six mois d'observation, M. Xi a été testé séronégatif. Cette période est nécessaire pour que le virus soit décelable.

M. Xi a attaqué l'hôpital en justice en novembre, demandant 126 000 yuan de compensation vu qu'il souffrait d'importants troubles spirituels.

L'hôpital de Ditan a indiqué que M. Xi avait mis un lit dans l'infirmerie de sa propre initative et contrairement au règlement de l'hôpital. Les infirmières ont essayé de le convaincre de partir, mais elles ont échoué.

Le tribunal a jugé que l'hôpital était responsable de la sécurité de son personnel. Elle aurait du être consciente de la dangerosité des lieux et obliger M. Xi à partir.

L'infirmière n'a pris aucune mesure préventive alors qu'elle savait que M. Xi se trouvait dernière la porte, a indiqué le tribunal.

M. Xi n'était pas présent au tribunal lundi et l'hôpital n'a pas fait appel.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Chine: Aide caritative à la scolarisation des enfants dont les parents sont morts du SIDA
 Ouverture à Hong Kong de la consultation technique de l'OMS sur le VIH/SIDA sur les homosexuels
 Les nouveaux médicaments vont pouvoir lutter plus efficacement contre le SIDA
 Les journalistes belges qui « n'ont pas été attaqués»
 Sida : le taux de prévalence est plus fait en Afrique de l'ouest
 Shanghai augmente le nombre de préservatifs distribués
 Beijing offrira des tests de salive gratuits pour le virus du SIDA/VIH
 Un travailleur migrant star dans un film de prévention contre le SIDA
 Les prostituées de Beijing refusent d'utiliser le préservatif malgré l'augmentation du risque de transmission du SIDA
 Près de 60 000 personnes ont suivi le traitement gratuit contre le virus VIH /SIDA
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.