Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 26.11.2008 08h27
Les prostituées de Beijing refusent d'utiliser le préservatif malgré l'augmentation du risque de transmission du SIDA

Plus de la moitié des prostituées de Beijing refusent toujours d'utiliser le préservatif malgré l'augmentation du risque de transmission du VIH et du SIDA par voie sexuelle, a déclaré un rapport publié mardi.

La transmission sexuelle a remplacé l'utilisation de drogue intraveineuse et devient pour la première fois le mode de transmission le plus courant dans la capitale chinoise, représentant 54,6% des cas de transmission du VIH, a indiqué Fang Laiying, directeur du Bureau municipal de la santé publique.

Seuls 46,5% des 90 000 travailleurs du sexe de la ville utilisent des préservatifs, a dit Fang, citant un rapport d'évaluation à moyen terme sur la prévention et le contrôle du SIDA.

Le taux de transmission du VIH parmi les travailleurs du sexe reste inconnu, Beijing n'ayant jusqu'à présent pas de programme de dépistage qui leur soit destiné.

Selon Fang, des préservatifs gratuits ont été distribués dans 22 000 lieux de Beijing, incluant des hôtels et des sites touristiques. Presque 3 000 distributeurs automatiques de préservatifs ont été installés dans des lieux de divertissement.

Fang a promis que de tels distributeurs seraient également installés avant la fin de l'année près des chantiers comptant plus de 500 travailleurs. Certains de ces chantiers possèdent déjà leur propre distributeur, mais le nombre exact n'a pas été précisé.

Le 1er novembre, Beijing avait enregistré 5 635 cas de VIH et de SIDA depuis le premier cas enregistré en 1985. Parmi eux, 21% sont des habitants de Beijing, 75,1% sont originaires d'autres régions et 3,9% sont étrangers.

En septembre, le ministère chinois de la Santé publique a annoncé que la transmission sexuelle avait dépassé l'utilisation de drogue intraveineuse et était devenue la principale cause de la propagation du VIH/SIDA à travers la Chine. Un rapport du ministère a attribué le phénomène à un taux d'utilisation du préservatif relativement faible.

Fin 2007, la Chine compte environ 700 000 séropositifs. Environ 85 000 d'entre eux sont en phase SIDA, selon un rapport du l'UNAIDS (United Nations Joint Programme on HIV/AIDS) publié en septembre.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Ouverture du mémorial du second fils de Mao Zedong à Qiqihar (4)
 Ouverture du mémorial du second fils de Mao Zedong à Qiqihar (3)
 Ouverture du mémorial du second fils de Mao Zedong à Qiqihar (2)
 Ouverture du mémorial du second fils de Mao Zedong à Qiqihar
 Les orphelins du séisme ont trouvé l'amour, mais pas les familles
 Des experts proposent de développer un corridor sud-ouest pour le troisième pont terrestre Asie-Europe
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.