Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 07.10.2008 13h22
La charité en Chine a besoin de plus de support

Le travail de charité en Chine a besoin de plus de financement, de plus de personnes désireuses d'aider et de plus d'organisations charitables populaires au niveau local et rural, a récemment annoncé un représentant officiel.

« Nous devons essayer de faire de notre mieux pour garantir : un total de 100 milliards de yuans de donations annuelles ($ 14,3 milliards), près d'un million de professionnels dans le domaine caritatif et 100 millions de volontaires et de travailleurs sociaux, et le développement plus avancé des organisations caritatives populaires et rurales », a dit Wang Zhenyao, le chef du Département de promotion des aides sociales et de la charité.

« Ce sont des buts auxquels il est possible de parvenir, comme l'a montré le tremblement de terre de Wenchuan, qui a changé la nature et la forme de charité en Chine », a dit le représentant qui a été le directeur d'aide aux catastrophes naturelles du Ministère des Affaires Civiles 8 ans avant sa nouvelle nomination.

« Le peuple chinois a montré au monde le potentiel philanthropique considérable avec toutes ses donations et son volontariat ».

Cela a été illustré par le fait que 60 milliards de yuans ont été donnés pour la reconstruction sur les lieux du tremblement de terre le mois dernier. Le chiffre devait atteindre près de 100 milliards de yuans vers la fin de l'année, a dit Wang en ajoutant : « Ceci est historique ».

Lorsque Wang a organisé la première organisation caritative il y a 3 ans, il proposait aux citoyens de donner 50 milliards de yuans annuellement jusqu'en 2010.

L'année dernière, les citoyens et les entreprises ont donné au total 22,3 milliards de yuans en liquide et sous forme de l'aide matérielle – une croissance de 123% en comparaison avec l'année dernière, d'après le rapport du ministère.

La hausse des donations après le tremblement de terre résulte de la prise de conscience croissante concernant la charité.

« Des activités charitables plus régulières et une participation du public plus inspiré a été cultivée tout au long avec les systèmes et cours politiques incitant à des œuvre caritatives », a-t-il dit.

Cependant, il y a toujours un moyen pour les gens d'améliorer leur potentiel philanthropique, a-t-il ajouté.

En plus, l'attention publique sans précédent a été accordée à des questions, comme l'utilisation plus efficace des fonds de charité pour le gouvernement et les organisations.

« Il est temps pour un ajustement radical des systèmes caritatifs et une meilleure réalisation de nos cours politiques », a dit Wang.

La création de ce nouveau département est un indicateur de l'importance accrue, placée sur les activités caritatives en Chine.

Le nouveau département est sensé s'occuper des tombolas, des activités caritatives, des donations, ainsi que des projets de biens sociaux pour les personnes âgées, handicapées et les enfants. Il va rédiger des règles sur le travail des volontaires et développer le réseau de volontaires à l'échelle nationale.

Wang a dit que sa priorité numéro un, c'est de formuler des méthodes plus transparentes et systématisées, et d'établir des grandes lignes des standards d'évaluation des donations mensuelles et annuelles.

« Si nous avons une idée précise de chaque processus de la disposition des fonds jusqu'aux donations, cela nous fera économiser du temps sur la vérification des comptes et le monitoring, et laissera moins de place à la corruption », a-t-il dit.

Lors du discours adressé aux représentants locaux sur le développement des services caritatifs, basés sur la communauté, il les a encouragé à cultiver des organisations pour les œuvres caritatives.

« Cela pourrait être de petites organisations avec un petit nombre de membres, encourageant la population à aider leurs voisins », a-t-il dit.

Le directeur avait souligné la nécessité de résoudre le problème de manque d'effectifs dans ce domaine.

18 000 personnes seulement travaillent pour les fondations caritatives en Chine, comparé aux 1,2 millions de personnes aux Etats-Unis.

« La Chine a assez d'amour et de vocation sociale, mais n'a pas suffisamment de moyens développés pour que les gens puissent exprimer et montrer leur amour et bienveillance », a-t-il dit.

Lorsqu'il a visité les zones touchées par le tremblement de terre le 15 mai dernier, le directeur a vu comment des milliers de personnes, originaires de tous les coins du pays sont arrivés sur les lieux pour sauver des vies et reconstruire des maisons.

« Je vois en eux le futur du pays en ce qui concerne les œuvres caritatives ».

Il a remarqué que l'ampleur de la population du pays est une aubaine, plus qu'un fléau pour le potentiel philanthropique de pays.

« Toute grande difficulté devient mineure lorsqu'on la divise par 1,3 milliards de personnes. Et toute petite donation devient une contribution importante lorsqu'elle est multipliée par ce chiffre ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Tout le monde peut faire quelque chose par charité
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.