Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 24.04.2008 13h24
La France chute dans les sondages de popularité en Chine

La France était avant classée juste après la Chine dans le classement des pays préférés pour les Chinois, mais cela a changé de façon significative, d'après un sondage publié mercredi 23 avril 2008.

Le sondage réalisé par Horizon Research Consultancy Group, montre que 60% des sondés ont exprimé une "antipathie croissante pour la France".

Le sondage téléphone Horizon Research Consultancy Group réalisé entre le 18 et 20 avril auprès de 905 résidents, âgés entre 16 et 65 ans, à Beijing, Shanghai et Guangzhou (Canton). Les sondés ont dit que l'attitude française envers les Jeux olympiques avait gravement écorné leur impressions envers la France.

L'étude suggère également que le Canada, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont également chuté dans le classement, avec 64,8%, 57,2% et 58,1% disant qu'ils éprouvent plus de sentiments négatifs qu'avant.

L'étude contraste fortement avec l'étude annuelle de Horizon intitulée "Le monde dans les yeux des Chinois en 2003", lorsque la France était le second pays préféré des Chinois. L'année dernière, la France était le quatrième dans le classement.

Les résultats du sondage montre clairement la rancoeur latente des Chinois envers la France à la suite d'une série de gestes hostiles, dont les perturbations du relais de la torche à Paris le 7 avril 2008.

"Je suis mécontent du parti pris des Français sur les problèmes des droits de l'homme en Chine", a dit Duan Chen, un étudiant de 25 ans qui travaille pour une entreprise anglaise. "C'est la culpabilité sans preuve !."

"J'achetais des produis français qui personnifient le style et la grâce, mais les commentaires hypocrites des Français envers la Chine pèsent fortement dans mon esprit maintenant", a ajouté Duan Chen.

Mais Yang Chenjiu, un ingénieur IT dont la petite amie fait ses études à Paris, demande un moyen calme et rationnel de traiter avec la France tout en exprimant ses inquiétudes au sujet du revers de la relation sino-française.

"J'encourage ma petite-amie à parler à ses camarades de classe français de la vraie Chine", a dit Yang. "Comment voulez-vous que les Français aient une attitude objective envers la Chine lorsque la plupart d'entre eux ont rarement la chance d'entendre la voie de la Chine ?".

L'étude rejette les revendications des occidentaux comme quoi les Chinois n'ont qu'une seule source d'information. Lorsqu'on parle du relais de la torche olympique et de la question tibétaine, 76,9% des sondés ont dit qu'ils ont remarqué différentes voies entre les médias occidentaux et domestiques.

Environ 86% ont dit qu'ils (les Chinois) avaient tendance à croire les informations des médias chinois tandis que ceux qui croyaient les médias occidentaux représentaient seulement 2%.

Une grande majorité de sondés, soit 82,5%, sont opposés à lier les Jeux olympiques avec le Tibet ou les Droits de l'homme.

Environ 75% sont informés de l'appel au boycott des J.O. et des manifestations tenus à l'étranger, et 90% y sont "opposés" et 77% sont "fortement opposés" à ces activités.

La moitié des sondés ont dit que les récentes déclaration du Dalai Lama avaient approfondi leur répugnance envers lui.

En termes de réponses aux perturbations du relais de la torche, 60% ont choisi de "rassembler des votes et des pétitions sur internet en soutien aux Jeux olympiques". 51% ont choisi de "mobiliser les autres à participer aux activités olympiques", 39% de "boycotter les produits étrangers tels que ceux fabriqués en France", 34% "d'exprimer leurs opinions dans les blogs et BBS", 21% de prendre part à des manifestations spontanées dans les lieux publics", 10% de "prendre d'autres mesures", 12% de ne "pas prendre d'action concrète", et 5% ont "refusé de répondre ou n'étaient pas sûrs".

Les sondés étaient autorisés à choisir plus d'une réponse à toutes les questions.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Que s'est-il passé au Tibet ?

 Mûres réflexions sur l'incident de Lhassa

 Le Ministère chinois du Commerce se prononce sur le boycott de Carrefour

 Tibet : croissance continuelle de la recette de vente des livres d'édition en langue tibétaine

 Des 'Lamas' joueurs de basket rêvent de basket

 Un homme achète un encart publicitaire contre les séparatistes

 Que s'était-il réellement passé au Tibet dans les années 50 du siècle dernier ?

 Texte intégral de Li Huan lors des manifestations des Chinois d'outre-mer et des étudiants chinois en France

 Manifestations contre l'"indépendance du Tibet" en Chine

 Le magnat de l'hôtellerie après un périple mémorable en vélo : Je vois un Tibet différent
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.