Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 14.04.2008 13h43
Les restaurants exempts de l'interdiction de fumer

Les restaurants, bars et cafés internet sont exempts de l'interdiction de fumer dans les lieux publics suite aux craintes exprimés par les propriétaires de ce type de commerce.

Ces lieux publics devront seulement disposer d'espaces fumeurs et non-fumeurs à partir du 1er mai dans le cadre de la nouvelle réglementation.

Zhang Peili, un responsable du bureau des affaires législatives du gouvernement municipal qui supervise la promulgation de cette loi, a indiqué que ces changements avaient été approuvés la semaine dernière.

Les législateurs et les experts de la santé ont dit que la difficulté d'introduire une interdiction de fumer soulignait les importants défis auxquels fait face un pays avec un grand nombre de fumeurs.

"Originellement, nous souhaitions que les restaurants conservent 70% de zones non-fumeurs, mais les propriétaires de restaurants chinois – grands et petits- s'inquiétaient que le projet n'affecte leur affaire," a dit Zhang au journal China Daily.

"Il nous est difficile de contrôler le tabagisme dans les restaurants. Cela fait simplement partie de la culture. "

Il avait été dit le 29 mars que l'interdiction totale de fumer dans les lieux publics serait étendue aux bars, restaurants et cafés internet.

Mais la loi amendée signifie que maintenant, seuls les bureaux gouvernementaux, écoles, musées, hôpitaux et sites sportifs seront désignés zones non-fumeurs.

Malgré le revers, les experts de la santé ont dit que Beijing avait réalisé une percée dans le contrôle sur le tabagisme.

"Je pense que le faire étape par étape est une bonne approche. C'est une initiative courageuse d'interdire de fumer dans les bureaux du gouvernement," a dit Jiang Yuan, vice-directeur du bureau national du contrôle sur le tabac.

Les villes majeures de Chine dont Shanghai, Guangzhou (Canton) et Qingdao, sont également en train d'amender des lois sur le tabagisme dans les lieux public dans le cadre d'une campagne nationale poussée dans l'élan des Jeux olympiques.

Les experts de la santé à Beijing ont dit qu'ils espéraient que la ville servira de tremplin pour un projet de loi national cette fois sur le contrôle du tabagisme dans les lieux publics.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Interdiction totale de fumer dans les écoles à partir de mai 2008

 Les affaires prospèrent pour le premier restaurant pékinois qui interdit le tabac

 Le taux de goudron des marques de cigarettes chinoises continue de descendre

 La Chine est résolue à organiser des Jeux Olympique « sans tabac »

 Le secteur de production de tabac en Chine a réussi à éliminer le fréon

 Les campagnes anti-tabacs dans les lieux publics rattrapées par la réalité

 Tabagisme passif : une grande menace pour les non-fumeurs

 Le taux de fumerie en Chine diminue avec l'amélioration du niveau d'instruction (3)

 Le taux de fumerie en Chine diminue avec l'amélioration du niveau d'instruction (2)

 Le taux de fumerie en Chine diminue avec l'amélioration du niveau d'instruction
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.