Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 31.08.2007 11h09
La Chine compte 1.989 métiers et professions

L'achat d'une voiture d'occasion est profitable et rentable, mais les formalités à accomplir pour le transfert de titre de propriété sont vraiment embarrassantes et tracassantes, et c'est ainsi qu'est né une nouvelle profession. Ces derniers jours à Kunming, chef-lieu de la Province du Yunnan, plusieurs centaines de courtiers spécialisés en vente et en achat de voitures d'occasion ont obtenu le certificat de qualification délivré par l'Etat et ont commencé leur travail avec le certificat dans la poche.

D'après l'« Index de classification des professions et des métiers en Chine » publié en 1999 par le Ministère chinois du Travail et de la Sécurité sociale, la Chine comptait au total 1.848 professions et métier, puis ajoutant par la suite d'autres ainsi que les neuf nouvelles professions publiées officiellement depuis 2004, on compte alors jusqu'ici en Chine 1.989 professions et métiers.

Un aiguiseur de couteaux et de ciseaux septuagénaire passe souvent dans notre cité d'habitation, il semble qu'il n'est pas au courant de la disparition des métiers d'aiguisage, d'affûtage et de remoulage qui ne figurent plus dans l'Index susmentionné. En réalité, certains des métiers qu'on connaissait auparavant et qu'on était habitué ont commencé peu à peu à dépérir et à disparaître, alors qu'en même temps un grand nombre de nouvelle profession ont fait leur apparition avec le développement économique et social.

Parmi les métiers et les professions disparus, la plupart était connue et estimée du public, comme l'aiguiseur cité ci-dessus, ainsi que le raccommodage de bols, de casseroles et de marmites, l'appel de radiomessagerie, la typographie et autres.

Depuis 2004 jusqu'ici, le Ministère susmentionné a toujours publié chaque année deux à trois nouvelles professions. On prévoit facilement le nombre de professions et de métiers dépassera les 2.000 dans un proche avenir.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Des journalistes sont très demandés pour la profession de relations publiques
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.