Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 31.07.2006 13h22
Ouvriers migrants préoccupés par le manque d'activité sexuelle

Les autorités et les experts de Nanjing, capital de la province de Jiangsu (Chine de l'est), appellent à une plus grande attention aux besoins sexuels des travailleurs migrants, suite à une augmentation du nombre de viols.

Dans un cas jugé la semaine dernière, un travailleur migrant marié de 33 ans a été condamné à 20 ans de prison par le Tribunal Populaire de la ville de Jiangning pour avoir violé quatre femmes.

Luo Shuang, originaire d'un village en dehors du district, a été cité par le journal local Nanjing Daily comme disant qu'il souffrait de sa frustration sexuelle et regrettait les crimes qu'il avait commis. Luo a même demandé à ses juges de lui appliquer la peine de mort, par honte.

"Luo est un exemple typique de la façon dont un travailleur migrant peut quitter les rails, dus à une frustration sexuelle. Cette tragédie mérite certainement une grande attention, parce qu'elle continue à se produire encore et encore" explique Yin Jinfu, vice-doyen du Département Public des Poursuites du département municipal de Nanjing.

Les statistiques des bureaux des Fondés de Pouvoir dans quatre des principales zones de Nanjing ont montré que 78 cas de viols rapportés entre 2004 et 2005 impliquent des travailleurs migrants, comptabilisant 48% de tous les cas de viols de la même période.

Le plus jeune travailleur migrant violeur avait seulement 16 ans, alors que la majorité a autour 25 ans.

Les viols commis par les travailleurs migrants augmentent ces dernières années, selon He Gai, Chef du Département de la Publicité du Bureau Populaire des Fondés de Pouvoir de la zone de Jiangning.

"Aujourd'hui est venu l'heure pour que la société travaille ensemble à mettre un arrêt à ces crimes à répétitions" a-t-il dit.

La ville de Nanjing compte 1 million de travailleurs migrants à long terme, et un sondage conduit en mai par des étudiants d'une université locale a montré que la plupart des travailleurs migrants ont décrit leur manque d'activité sexuelle comme "insoutenable".

Wu Yiming, doyen du Service de Sociologie de l'Université Normale de Nanjing, a indiqué qu'ignorer les besoins sexuels des travailleurs migrants, qui sont majoritairement masculins, mènera à des problèmes physiques et psychologiques.



[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.