Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 25.06.2012 16h37
Air France-KLM lorgne vers l'Asie après ses pertes en Europe

Le marché en plein essor de l'Asie-Pacifique offre un rayon de soleil à Air France-KLM, le premier groupe européen de la plus grande compagnie aérienne par ses recettes, qui est confronté à la crise de la dette de la zone euro.

Comme la situation en Europe reste difficile pour l'industrie du transport aérien, le transporteur franco-néerlandais se tourne vers les marchés émergents pour pouvoir compenser ses pertes en Europe.

Marnix Fruitema, vice-président d'Air France-KLM pour l'Asie-Pacifique, a déclaré que la compagnie aérienne "continuera sa croissance à deux chiffres dans la région Asie-Pacifique".

Air France-KLM a enregistré des revenus de 5,7 milliards d'euros (7,6 milliards de dollars) au cours de ce premier trimestre cette année. Toutefois, la société a subi une perte d'exploitation plus importante que prévu de 597 millions d'euros, comparativement à 403 millions d'euros à la même période l'année dernière.

"Malgré de sombres nuages en Europe, nous voyons un rayon de soleil dans la région Asie-Pacifique qui a fort potentiel de croissance," a confié M. Fruitema.

Selon lui, le flux de trafic, qui connaît la plus forte croissance du groupe est l'un de ses vols entre la Chine et l'Amérique latine, grâce à des activités commerciales et des investissements actifs entre les deux régions.

Tout en luttant contre la flambée des coûts du carburant, du travail, de distribution et de l'aéroport, Fruitema a indiqué que la compagnie va continuer à investir dans des marchés clés et d'explorer les possibilités d'ajouter d'autres destinations en Chine.

L'intensification des partenariats avec des compagnies chinoises est essentielle pour assurer la croissance sur le marché chinois, a-t-il dit.

De plus, Air France-KLM a également renforcer ses efforts pour améliorer les services et les produits au sol par l'embauche d'employés parlant le chinois et en mettant en services des bornes automatiques en langue chinoise dans les aéroports et un programme de divertissement chinois à bord.

KLM a récemment nommé son Boeing 777-300 «Réserve Naturelle Nationale de Wolong», site qui se trouve dans le Sud Ouest de la Chine la province du Sichuan. Ce qui illustre le potentiel de croissance que la compagnie aérienne voit dans des villes chinoises de second rang comme Chengdu, capitale du Sichuan.

La croissance dans les économies émergentes est la partie la plus importante du commerce international de KLM, a indiqué le président et directeur général de KLM, Peter Hartman, ajoutant que la Chine devrait devenir dans les cinq ans le plus grand marché international de KLM.

Le groupe aérien franco-néerlandais propose actuellement neuf destinations en Chine et a été la première compagnie européenne au mois d'avril à offrir des vols directs entre Wuhan, capitale de la province du Hubei et l'Europe.

L'International Air Transport Association a récemment prédit que l'industrie du transport aérien mondial réalisera seulement trois billions de dollars de bénéfices cette année, tandis que les transporteurs européens sont attendus à subir des pertes de 1,1 milliards de dollars.

Des analystes ont déclaré que les compagnies aériennes européennes devront doubler leurs revenus dans les économies émergentes, afin de compenser leurs pertes sur les marchés développés.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent