Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 05.06.2012 16h05
Les Chinois ont dépensé 5,72 milliards de francs suisses pour acheter des montres en 2011

Selon la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH), les consommateurs da la partie continentale de Chine et de Hong Kong ont dépensé 5,72 milliards de francs suisses pour acheter des montres fabriqués dans ce pays producteur de réputation, en occupant 29,7% du volume de son exportation totale. La Chine est devenue son plus important marché.

En 2011, d'après un rapport de S&P publié en mai dernier, le volume de l'exportation des montres suisse était d'environ 19,3 milliards de francs suisses. Hong Kong, les Etats-Unis, la partie continentale de Chine étaient ses trois principaux marchés qui ont occupé respectivement de 21,2%, 10,3% et 8,5% du volume total.

Ceux qui ont acheté les montres suisses à Hongkong étaient en majorité des habitants de la partie continentale de Chine, ces derniers sont devenus ses principaux clients.

En incluant Taiwan, les chiffres d'affaires de tels produits réalisés en Chine ont atteint près de 6,1 milliards de franc suisse en 2011, soit 31,6% du total à l'étranger.

Selon la Fédération, le TCAM (taux composé annuel moyen) de l'exportation des montres suisses était de 10,8% de 2003 à 2008. Après la crise financière, ce chiffre a fortement rebondi, soit de 22% en 2010 et de 19% en 2011 (dont 57% et 48,7% en Chine).

En 2008, Hong Kong a dépassé pour la première fois les Etats-Unis, pour devenir le plus important marché des montres suisses. Aujourd'hui, sa supériorité continue de s'élargir. Emperor Watch & Jewellery indique qu'on doit cette augmentation à « l'accroissement de la demande des produits de luxe et de la capacité d'achats des touristes chinois ».

Les montres suisses, les bijoux et les produits en cuir sont les produits de luxe les plus demandés par les riches chinois. Les touristes de la partie continentale n'accélèrent pas seulement les ventes des montres suisses à Hong Kong mais aussi le marché de la partie continental.

Le rapport de S&P révèle également que pendant les dix premiers mois de l'année 2011, le volume de l'exportation de tels produits en Asie a occupé 40,7% du total du marché mondial, mais consacrant 47,1% du montant total. C'est-à-dire que les consommateurs asiatiques préfèrent acheter les montres de luxe.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?