Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 14.05.2012 11h12
Les touristes chinois invités à ne pas se rendre aux Philippines

Les agences de voyages chinoises du continent ont cessé d'envoyer des groupes de touristes aux Philippines en raison des préoccupations relatives à la sécurité des voyageurs.

Certains internautes ont appelé les touristes à boycotter le pays insulaire et certains lieux célèbres comme Boracay et Cebu.

China CYTS Tours Holding Co, un fournisseur de services de voyage majeur sur le continent, a déclaré que les vols charters directs tous les cinq jours entre Beijing et l'île de Boracay seront suspendus à partir du dimanche.

Jeudi, un vol Philippine Airlines qui devait quitter Beijing à 1h50 du matin pour Manille a été annulé, selon un avis publié sur le site de Beijing Capital International Airport, sans donner plus de détail.

Mais deux autres vols à destination des Philippines ont quitté jeudi comme prévu.

Dans diverses déclarations, CYTS et d'autres grandes agences de voyages - dans plusieurs villes, dont Beijing, Shanghai et Hangzhou - ont annoncé avoir cessé d'envoyer des groupes de touristes aux Philippines.

Ceux qui ont déjà payé leurs voyages pour les Philippines seront intégralement remboursés, y compris les frais de visa, ont-ils précisé.

Lin Wenzhen, directrice du tourisme extérieur pour la région Asie-Pacifique de la succursale de Fujian de China Travel Service, a déclaré que les agences de voyages avaient pris des mesures spontanées pour la sécurité des voyageurs.

"Bien que l'autorité nationale du tourisme n'ait pas encore interdit les activités liées au tourisme aux Philippines, nous avons adopté des mesures afin de prévenir des risques élevés de voyager en sécurité dans le pays," a-t-elle expliqué.

Mercredi dernier, l'ambassade de Chine aux Philippines a émis une alerte de sécurité, en indiquant que des "manifestations massives anti-chinoises" étaient sur le point de se tenir dans les prochains jours et que les ressortissants chinois étaient invités à être vigilants et ne pas sortir.

Dao Shuming, le chef du bureau du tourisme de Shanghai , a indiqué jeudi que les agences de voyages aux Philippines avaient conseillé à leurs homologues continentaux que les touristes chinois devaient éviter de s'y rendre actuellement, car le pays pourrait être dangereux pour eux.

Pour les professionnels, les agences de voyage connaîtront des pertes en raison des activités suspendues.
Ge Lei, directeur du marketing de CYTS, a déclaré que la société aura des pertes liées aux remboursements des frais de visa à plus de 100 clients qui ont réservé des excursions à Boracay.

Mais les responsables ont aussi fait remarquer que les Philippines allaient perdre une importante source de touristes. En janvier, la Chine a dépassé le Japon pour se classer au troisième rang des touristes aux Philippines.

Les agences de voyages recommandent d'autre destinations comme la Thaïlande, la Malaisie ou Singapour, qui sont considérées comme beaucoup plus sûr, a expliqué Lin, de China Travel Service.

Pour Lin, les récents incidents vont encore freiner davantage la popularité des Philippines auprès des touristes chinois, qui était déjà en baisse depuis la sanglante prise d'otages dans un bus à Manille en 2010, où six touristes en provenance de Hong Kong ovaient été tués.

Jeudi, de nombreux internautes ont exprimé leur soutien pour les propositions qui ont appelé les touristes à ne pas visiter les Philippines.

"Bien qu'avant je recommandandais Boracay, je dois vous dire maintenant, s'il vous plaît, renoncer à l'idée d'y aller", a déclaré un internaute appelé «Xingzou40guo", prétendant être un voyageur et écrivain, avec plus de 240.000 fans sur Sina Weibo, le plus populaire service de microblog en Chine.

"Ce n'est pas seulement pour la sécurité. Plus important encore, c'est une question d'attitude ! Si vous aimez vraiment les plages, aller dans des endroits plus favorables comme les Iles Fidji, Vanuatu ou les Maldives," a-t-il dit.

Le nombre de touristes chinois se trouvant actuellement aux Philippines n'a pas été communiqué.

Ge Lei de CYTS a annoncé que la compagnie reste en contact avec 16 touristes chinois à Boracay et jusqu'à présent, leurs itinéraires n'ont pas été interrompus par les tensions de l'île Huangyan.

Dao Shuming,le chef du bureau du tourisme de Shanghai a noté qu'il y avait 497 touristes Shanghaiens aux Philippines actuellement.

"J'espère qu'ils reviendront dès que possible", a-t-il confié.

Tan Zongyang à Xiamen, la province du Fujian et Shi Yingying à Shanghai ont contribué à cet article.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme