Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 22.02.2012 09h28
Suisse : l'hôtellerie mise à l'épreuve

A cause du franc fort, l'instabilité de la conjoncture mondiale ainsi qu'une météo capricieuse, l'hôtellerie suisse a été mise à l'épreuve, a annoncé mardi à Zurich un leader de l'hôtellerie suisse.

Lors de la conférence de presse annuelle du domaine du tourisme suisse tenue à Zurich, le président de l'Association de l' hôtellerie suisse Guglielmo Brental a affirmé qu'en 2011, l'hôtellerie a dû faire face à des conditions générales difficiles.

D'après lui, la monnaie helvétique le franc qui était fort devrait continuer de donner du fil à retordre à la branche en cette année 2012. Des mesures comme la baisse limitée dans le temps du taux de TVA (taxe de valeur ajoutée) sur les prestations d'hébergement apporteraient le soulagement dont ont besoin les établissements.

Le franc fort a laissé des traces profondes dans l'hôtellerie suisse en 2011. Comme il fallait s'y attendre, la demande des hôtes en provenance de l'Europe a chuté. La baisse enregistrée est de 7,3%, a-t-il indiqué. Le marché suisse en revanche est resté en grande partie stable, avec un léger recul de 0,1%. Globalement, le nombre de nuitées a diminué de 2%, a précisé M. Brental.

« Pour les hôtes de la zone euro, la Suisse est devenue extrêmement chère » a relevé le président d'hotelleriesuisse, ajoutant qu'une météo capricieuse en plein été et l'arrivée tardive de la neige n'ont fait que peser davantage sur la courbe de la demande.

Selon M. Brentel, le franc fort a aussi renforcé la pression sur les prix, ce qui a obligé les hôteliers à faire des concessions, avec pour conséquence des pertes de chiffres d' affaires.

Les effets du franc fort ont surtout été ressentis dans le tourisme de loisirs. Le tourisme d'affaires plus résistant aux prix a permis d'atténuer en partie les pertes, a-t-il dit.

L'hôtellerie suisse a investi plus de 10 milliards de francs au cours des dix dernières années et elle a sensiblement amélioré son niveau de qualité, d'après le président de l'hôtelleriesuisse « Nous devons rester compétitifs face à la concurrence mondiale tout en déployant nos activités à des coûts suisses élevés » a ajouté M. Brentel.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?