Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 13.02.2012 17h05
Gary Locke : « Les Etats-Unis ne peuvent pas se permettre de perdre des touristes chinois »

« Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des touristes chinois », voilà ce que vient de déclarer Gary Locke, l'ambassadeur des Etats-unis en Chine.

Bien que les États-Unis assouplisse les procédures de visa à destination de tous les pays, pour Gary Locke, c'est évident que son pays attache une importance toute particulière au marché chinois. Sur fond de crise financière aux Etats-Unis et en Europe, plusieurs pays développés tels que le Canada et l'Allemagne ont déjà commencé ou envisagent de modérer les conditions requises pour les demandes de visa en Chine en espérant que les touristes chinois pourront apporter plus de consommation.

« Auparavant, en raison de la longue période d'attente pour obtenir un visa américain, beaucoup de touristes chinois qui avaient l'intention de se rendre aux Etats-Unis ont décidé finalement de choisir une autre destination », déplore M. Gary Locke, et d'ajouter : « la modération des restrictions pour la demande de visa non-immigrant est une mesure raisonnable qui s'adapte à la demande du peuple et est favorable aux Chinois et Américains. Nous ne pouvons pas nous permettre de continuer de perdre des touristes chinois. »

Selon des statistiques américaines, plus de 800 000 Chinois se sont rendus aux USA en 2010, en dépensant en moyenne 6000 dollars US par personne, contre 4000 dollars pour les voyageurs venus d'autres pays. De 2006 à 2010, le nombre des touristes chinois a augmenté en moyenne de 15% par an.


« Nous voulons qu'ils viennent dépenser aux Etats-Unis, à Orlando et en Floride… cela pour promouvoir, nos commerces et notre industrie du tourisme. Aujourd'hui, je demande une hausse de 40 % de la capacité du traitement des visas dans l'année. Celle-ci n'est pas pour les cinq ou les dix prochaines années, mais pour cette année », a indiqué le décret qu'Obama a signé le 19 janvier dernier.

D'après certains documents, au cours de ces dix dernières années, les Etats-Unis ont perdu 859 milliards de dollars US et 500 000 emplois dus à la mauvaise efficacité du traitement des visa en Chine, en Inde et au Brésil.

Plusieurs pays modèrent les restrictions pour les demandes de visa en Chine

Etats-Unis : Prolongement de la durée du visa jusqu'à cinq ans


Pour l'ambassadeur des Etats-Unis en Chine, les nouvelles politiques pour les visas qui seront mises en vigueur cette semaine ne sont pas encore suffisantes pour attirer plus de touristes chinois.

Actuellement, un visa américain pour les paysans chinois est valable, pendant un an maximum avec entrées multiples. Les Etats-Unis ont déjà proposé de permettre aux Chinois d'avoir un visa valable pendant cinq ans à condition que ses paysans puissent jouir du même traitement, a fait savoir l'ambassadeur aux journalistes. En ajoutant que son pays attendait une réponse de la partie chinoise. Si la réponse est positive, en plus des nouvelles mesures politiques citées ci-dessus, les paysans chinois pourront prolonger leur visa à plusieurs reprises pendant au moins neuf ans, sans d'autres entretiens préalables.

Un autre effort fait par les Etats-Unis, est d'inaugurer un nouveau centre de visas à Beijing. En plus, l'agrandissement du centre de Guangzhou et la construction du nouveau siège du consulat de Guangzhou sont également en cours.

En outre, cette année, près de cinquante officiels de plus seront envoyés dans les ambassades et consulats en Chine, soit une hausse 50%.

Canada : Visas à entrées multiples valable pendant dix ans

Alors que les Etats-Unis modèrent les restrictions sur les demandes de visa en Chine, le Canada a accéléré son processus pour attirer les touristes chinois.

Le Premier ministre candien Stephen Harper, actuellement en visite en Chine, a annoncé récemment le lancement officiel de l'activité de promotion du tourisme au Canada pendant l'été 2012. D'après l'Office du tourisme canadien, les touristes chinois peuvent actuellement demander un visa à entrées multiples pendant dix ans et pourront ainsi visiter le pays plus facilement.

Selon des statistiques canadiennes, de janvier à novembre 2011, le pays a accueilli 227 000 touristes chinois, soit une hausse de 24 % par rapport à 2010. Aujourd'hui, le nombre de vols directs entre les deux pays est de plus de 55 par semaine et devrait augmenter en pemettant des liaisons avec plus de villes chinoises.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?