Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 06.02.2012 09h21
A Hainan, la note était salée...

Quand un touriste en visite sur l'île de Hainan s'est plaint sur son micro-blog avoir payé 3 600 Yuans (571 Dollars US) pour un simple repas de trois plats dans une gargote de fruits de mer à Sanya pendant les vacances de la Fête du Printemps, les responsables du gouvernement local ont répondu aux vastes critiques que cette affaire a déclenché en disant n'avoir reçu aucune plainte à l'encontre des entreprises du secteur tertiaire pendant la semaine de vacances.

Ceci a suscité encore plus de sarcasmes et de critiques des internautes, qui ont incité le gouvernement local à essayer de se sortir du barrage de critiques en disant que sa remarque au sujet des zéro plaintes s'appliquait seulement aux marchands de nourriture ambulants. Il a ensuite indiqué qu'il poursuivrait quiconque dénigrerait Sanya.

Les statistiques ont montré que 484 000 touristes ont déboulé à Sanya, une ville côtière de 685 000 habitants, pendant la semaine de vacances de la Fête du Printemps, apportant 3,32 milliards de Yuans de revenus touristiques à la ville.

Mais si la ville n'arrive pas à améliorer le niveau de service que les visiteurs attendent ou tolère les excès, elle perdra bientôt son attrait pour beaucoup. Les autorités locales ne doivent pas ignorer les plaintes en ligne au sujet des prix et des services, et elles devraient étudier ce genre de plaintes avec diligence.

Le rapport 2011 de l'Administration National du Tourisme a classé Sanya 44e sur sa liste de satisfaction des touristes de 50 villes touristiques. Les prix élevés ont été cités comme raison principale du mécontentement des visiteurs. Dans le rapport 2010, elle avait été classée 24e. Quand le Conseil d'État a déclaré Hainan comme île touristique de niveau mondial en 2010, l'appui de l'autorité centrale aurait dû avoir été l'occasion pour que l'île se développe d'une manière globale. Mais la dégringolade rapide de Sanya vers le bas du classement et le nombre de plus en plus important de touristes déçus par leur visite lors de ces deux dernières années montrent que les autorités locales doivent faire de plus grands efforts si l'île souhaite encore prétendre devenir une destination de classe mondiale.

Il est donc encourageant que le vice-gouverneur de la province de Hainan ait affirmé mercredi être disposé à répondre avec fermeté aux problèmes et se soit engagé à renforcer la surveillance des critères relatifs aux services. Mais comment et quand ses mots pourront vraiment se traduire en actes, cela reste encore à voir, tant pour les autorités locales que les habitants.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 3 février
Nouvelles principales du 3 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?