Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 18.11.2011 15h39
Les Etats-Unis envisagent d'augmenter le nombre de visas distribués en Chine et au Brésil

Selon les dernières statistiques, le nombre des demandes pour un visa américain a été de 9,6 millions pour l'année fiscale 2011, dont 7,5 millions ont été accordées, soit une hausse de 17% par rapport à l'année précédente. Parmi lesquelles, le nombre de celles venues des marchés émergents tels que la Chine, le Brésil et l'Inde a fortement augmenté ; quelque 1,8 millions de Brésiliens et de Chinois ont obtenu un visa américain. Pendant les 5 dernières années, le taux d'autorisation de visa des Etats-Unis s'est élevé de 234% au Brésil, de 124% en Chine, de 51% en Inde et de 24% au Mexique.

Le Département d'Etat américain a déclaré à plusieurs reprises vouloir continuer à augmenter le nombre des visas distribués aux Chinois et aux Brésiliens. D'après certaines analyses, alors que la reprise de l'économie en Europe et aux Etats-Unis manque toujours d'énergie, l'économie des pays émergents en plein essor pousse l'augmentation de leur pouvoir d'achat. La politique de visa plus ouverte pourra inciter plus de visiteurs de marchés émergents à aller y voyager, y faire les études et des affaires commerciales. Cela apportera un bénéfice considérable et créera plus d'occasions d'emploi.

Selon le Ministère du commerce américain, il y a plus de 800 000 chinois qui sont allés aux Etats-Unis en 2010, apportant des recettes de 5 milliards de dollars. Pendants les neuf premiers mois de l'année 2011, ce nombre a attient 588 000 personnes. Avec la dévaluation du dollar, le taux de change du Réal brésilien face au dollar américain est de plus en plus haut. Cela a fait monter l'intérêt des Brésiliens pour aller dépenser à l'étranger. Pendant les neuf premiers mois de l'année, les dépenses des Brésiliens lors de leurs voyages à l'étranger ont été de 16,1 milliards de dollars contre 1 1,5 milliards de dollars lors de la même période en 2010 et les Etats-Unis sont la première destination pour de nombreux brésiliens.

D'après plusieurs administrateurs de l'Office du tourisme américain, les obstacles non nécessaires établis par le gouvernement américain à l'encontre des touristes étrangers a durement limité le développement de l'industrie. Selon un rapport qu'il vient de publier cette année, la quote-part des Etats-Unis sur le marché mondial du tourisme a chuté de 17% en 2000 à 12,4% en 2010. Le pays aurait perdu au total 78 millions de touristes, plus de 600 milliards de dollars de recettes et 467 000 occasions d'emploi.

Selon Chuck Bennett, chargé des affaires consulaires à l'ambassade américaine en Chine, les Etats-Unis affecteront environs 50 fonctionnaires de plus chargés des visas pour la Chine et le Brésil en un an et des employés à temps partiel lors de la pleine saison. Ed Ramotowski, fonctionnaire chargé des affaires de visa dans au Département d'Etat américain, le pays envisage de traiter au total 4 millions de demandes de visa en Chine (2,2 millions) et au Brésil (1,8 million). En vue d'atteindre cet objectif, le Département d'Etat américain élèvera sa capacité de traitement en ajoutant des fonctionnaires chargés des visas et des guichets de traitement, prolongeant les heures de traitement, raccourcissant le temps d'attente pour l'entretien de demande d'un visa touristique ou commercial etc. Il a indiqué que la manque d'employés qui connaissent le chinois et le portugais est le principal problème auxquels ils font face lors du traitement des visas dans ces deux pays.

D'après le directeur général exécutif de l'Office du tourisme américain Roger Dow, si la politique de visa était plus commode et plus souple, quelque 1,3 millions d'emplois seraient créés aux Etats-Unis en 2020.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?