Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 12.10.2011 15h02
Le Japon affectera des traducteurs en langue chinoise dans les principaux aéroports et ports faisant face à la hausse du nombre des touristes chinois

Selon ribenxinwen.com, l'arrivée d'un grand nombre de touristes chinois et sud-coréens contraint le Ministère japonais de la justice à affecter des traducteurs en chinois et en coréen dans le service de gestion des entrées et des sorties des aéroports principaux du pays afin de traiter à temps les problèmes qui pourront se produire lors de l'entrée des touristes chinois et sud-coréens. D'après le Ministère japonais de la justice, au moins 50 de tels employés seront affectés l'année prochaine.

Le Ministère japonais de la justice, chargé des affaires des entrées du pays a indiqué le 11 octobre que le nombres des étrangers qui sont entrés au Japon en 2010 a atteint 9,44 millions de personnes, augmentant de 1,86 millions de personnes par rapport à l'année précédente, dont 1,66 millions venus de la partie continentale de Chine, soit le double par rapport à l'année 2005 et le nombre des Sud-coréens a atteint 2,69 millions de personnes. Cependant, la majorité des fonctionnaires qui sont chargés des affaires des entrées ne connaissent que l'anglais, et ceux qui parlent le chinois et le coréen sont très peu nombreux. De ce fait, le Japon affectera à partir de l'année prochaine des traducteurs en chinois et en coréen dans les principales portes d'entrée du pays, 50 en tout dans les 18 aéroports et ports en 2012.

Le Ministère japonais de la justice a augmenté de 300 millions de yens dans leur budget 2015 en tant que frais spéciaux pour recruter des traducteurs professionnels.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wu Bangguo appelle au renforcement des relations sino-canadiennes
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine