Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 29.09.2011 08h50
La grosse consommation des touristes chinois à l'étranger cause des soucis

En février dernier, des touristes chinois ont réservé toutes les places d'un magasin à Las Vegas pour faire des achats. En 2010, le montant des achats des Chinois en produits hors taxes en France a atteint 650 millions d'euros. Récemment, on remarque plus souvent dans les journaux des informations telles que « les touristes chinois sont très généreux pour acheter les produits de luxe aux Etats-Unis », « Les touristes chinois contribuent le plus à la consommation du Japon en post-séisme ».

Bien que la Chine soit encore un pays en voie de développement, et qu'en général, le peuple ne soit pas riche, cela ne signifie pas que les riches chinois sont à sec. En revanche, certains d'entre eux considèrent la dépression économique mondiale comme une bonne opportunité de faire des achats à prix bas. En plus des mesures stimulantes lancées par nombre de pays étrangers pour attirer les touristes, le phénomène de chute de la consommation et de la fortune de la Chine est de plus en plus remarquable, ce qui a suscité l'attention et des soucis de diverses parties.

Lors d'une conférence de presse régulière, l'ancien porte-parole du ministère du commerce de la Chine, Yao Jian, a révélé : « la chute de consommation n'entraîne pas simplement une perte de droits de douane. » En fait, les produits achetés à l'étranger ne sont pas inscrits dans les statistiques des douanes. Cela signifie en réalité que l'envergure des importations de la Chine a été sous estimée de dizaines de milliards de dollars. Le jugement sur l'équilibre du commerce sera également affecté.

Selon les experts, pour empêcher la chute à l'étranger de la consommation des Chinois, il faut mettre au point diverses mesures. En plus de la réduction des droits de douane, de l'innovation sur le mode de consommation, du renforcement de la surveillance du marché, il faudrait également s'efforcer de créer l'image de « région productrice d'origine », soit développer les marques chinoises de première classe mondiale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la RPDC mettent l'accent sur la promotion des relations bilatérales
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?