Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 29.09.2011 08h16
La fuite de la richesse en consommation à l'étranger attire une grande attention

Les dépenses considérables des touristes chinois

Dans les différents sites touristiques du monde, on peut voir toujours beaucoup de touristes chinois. Comme les Japonais dans les années 1980, les chinois visitent des monuments historiques dans le monde entier en faisant leurs achats - un autre objet principal du voyage.

Selon les dernières informations publiées par les neuf villages de la collection Chic Outlet Shopping(R) de Value Retail, les dépenses en produits détaxés des touristes chinois se sont classées en tête du classement des pays hors Union Européenne dans le deuxième trimestre de l'année, et celles dans la première moitié de l'année ont enregistré une hausse de 65% par rapport à l'année dernière. Leurs dépenses sont en tête des quatre des neuf villages, et en deuxième dans quatre autres.

Aux Etats-Unis aussi. Il y a plusieurs années, les employées de l'industrie du tourisme américain pouvait gagner assez avec seulement leurs voyageurs locaux. Mais aujourd'hui, les touristes chinois sont devenus leur principale source de recettes.

D'après le directeur général de la filiale américaine de la China CYTS, Zhang Zailing, la revalorisation du yuan, les produits électroniques bon marché et la baisse des produits de luxe et des logements sont les trois principales raisons du boom des touristes chinois. D'après M.Zhang, le nombre des touristes chinois devrait augmenter de 10% à 15% et la principale raison est la forte revalorisation du yuan.

En plus, les produits électroniques et les produits de luxe sont aussi les favoris des touristes chinois. Par exemple, pour l'iPad2, qui vient d'être lis sur le marché cette année, le prix de la version le moins cher est de 3688 yuans en Chine, mais il ne faut que 499 dollars aux Etats-Unis. Il existe un écart évident. En outre, les sacs et les produits de beauté des célèbres marques internationales sont aussi moins chers aux Etats-Unis. Cela devient des éléments importants pour attirer les touristes chinois.

« Selon les statistiques du Bureau national du tourisme de la Chine, dans l'année où le tourisme aux Etats-Unis a été ouvert officiellement aux Chinois en 2008, le nombre des touristes chinois a dépassé 600 000 personnes pendant une moitié de l'année. En 2009, sous l'influence de la grippe A(H1N1), le chiffre s'est maintenu à 600 000 personnes. Selon les statistiques de l'Association du tourisme des Etats-Unis, le nombre des touristes chinois pour les Etats-Unis a atteint un millions de personnes en 2010 et devrait atteindre de 1,1 à 1,15 millions de personnes. Le président du Bureau national du tourisme de la Chine Shao Qiwei a prévoit que ce chiffre devrait dépasser deux millions de personnes en 2015 », a dit M. Zhang Zailing.

Selon les statistiques de l'Association du tourisme des Etats-Unis, les dépenses moyennes des touristes étrangers aux Etats-Unis sont de 3 000 à 5 000 dollars, mais celles des touristes chinois a atteint 7 000 dollars. D'après M. Zhang Zailing, quelque soit l'aspect de la quantité et des dépenses, les touristes chinois sont devenus les objets à poursuivre pour les agences de voyages américaines et ils ont beaucoup contribué à la croissance du PIB des Etats-Unis.

Visant le fort pouvoir d'achat, beaucoup de pays lancent des nouvelles mesures pour attirer les touristes chinois.

Les touristes chinois sont poursuivis par différents pays du fait de leur fort pouvoir d'achat ces dernières années. Ces pays ont lancé de nouvelles politiques pour les attirer. Le voisin de la Chine, le Japon y a attaché beaucoup d'importance. Selon des reportages, le nombre des touristes chinois a de plus en plus augmenté suite à la distribution du visa à entrées multiples par le gouvernement japonais depuis le 1er juillet et le rétablissement de l'économie japonaise a accéléré après le séisme. Depuis le 1er septembre, l'objectif du visa individuel a été modifié de « celui qui possède une position professionnelle et la puissance économique à « celui qui a la puissance économique », et la durée du voyage a été prolongée de 15 à 30 jours. Dès lors, les retraités et ceux qui exercent une profession libre peuvent demander un visa pour le Japon.

Les commerçants japonais ont lancé également diverses activités de promotion à cette occasion et se sont bien préparés pour l'arrivé des prochains touristes chinois. Des magasins, des hôtels et des sites touristiques japonais ont lancé des services japonais particuliers afin d'attirer les Chinois.

Quant à une autre destination touristique très favorable en Asie du Sud-Ouest, la Malaisie a lancé même le « Voyage de luxe pour faire des achats » spécialement pour les touristes chinois. Selon le ministre malais du tourisme Huang Yanyan, le gouvernement envisage de développer le marché de consommation de luxe pour attirer les touristes de haut niveau, surtout ceux venus de la Chine.

Selon Huang Yanyan, dans le cadre de ce plan, les touristes peuvent même demander à prendre l'avion privé, l'hélicoptère ou la voiture de luxe qui leur permet de voyager et d'acheter à volonté. D'après elle, le plan vise principalement les touristes chinois dont la capacité d'achat est plus forte et qui ont assez de potentialité sur le marché. Comparé à la Chine, les produits de beaucoup de marques internationales célèbres sont moins chers en Malaisie. C'est un élément positif pour attirer les touristes chinois.

En Argentine, en Amérique latine, les commerçants lancent également des produits touristiques spéciaux pour les touristes chinois pour les accueillir de la meilleure façon.

Le déversement de richesse vers l'étranger attire l' attentions

Les dépenses en produits détaxés des touristes chinois ont atteint 650 millions d'euros en 2010. Le déversement de richesse en consommation vers l'étranger a attiré de plus en plus l'attention.

Selon JnocNews, d'après les enquêtes de plusieurs organisations japonaises sur les touristes chinois à destination du Japon, leur principal objet est de faire des achats, occupant 80%. En août, les dépenses des touristes chinois au Japon (sauf celles dans l'immobilier) ont atteint 29,9 milliards de yens. Ils ont aidé même l'industrie japonaise de la vente au détail à sortir de la période difficile après le séisme.

D'après l'article, ce déversement de richesse vers l'étranger de la Chine sera de plus en plus rapide à l'avenir. On estime qu'au moins 500 000 Chinois riches devraient effectuer leurs dépenses au Japon en 5 ans. C'est à dire déplacer 15 milliards de dollars de pouvoir d'achat du marché intérieur. Dans ce cas là, il ne faudrait peut-être pas encourager la consommation excessive des touristes chinois à l'étranger.

Selon le premier « Liver blanc sur le marché du tourisme de luxe de la Chine » publié conjointement par Hurun Report et ILTM Asia, les dépenses des touristes chinois ont augmenté de 91% en 2010. La partie continentale de la Chine est devenue pour la première fois le pays de consommation numéro un. Et en effet, le grand écart de prix est la principale raison des achats des chinois à l'étranger. En plus, le renouvellement rapide des produits et les services de haut niveau sont d'autres raisons importantes.

« Ce qui est endommagé par la fuite de la capacité en consommation à l'étranger n'est que les droites de douane perdus. Un grand nombre de produits achetés à l'étranger n'est pas calculé dans les statistiques des douanes ce qui provoque la sous-estimation du volume de l'importance de dizaines millions de dollars et le jugement sur l'équilibre du commerce » , a indiqué Yao Jian, l'ancien porte-parole du ministère chinois du Commerce.

D'après des experts, pour contrôler la fuite de la capacité de consommation des Chinois, il ne faut pas seulement baisser les droits de douane, diminuer les maillons de circulation, innover le mode de consommation, renforcer le contrôle et la surveillance du marché, mais aussi établir l'image des régions d'origine en créant des marques chinoises de premier niveau mondial.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la RPDC mettent l'accent sur la promotion des relations bilatérales
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?