100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 26.01.2010 13h23
Les compagnies aériennes chinoises et étrangères sont encouragées à ouvrir des lignes vers le Tibet

L'Administration de l'Aviation Civile de Chine (CAAC) encourage les compagnies aériennes chinoises et étrangères à ouvrir des vols vers le Tibet pour aider à stimuler l'économie et le tourisme de la Région Autonome.

Dans une circulaire publiée le 25 janvier, la CAAC a annoncé l'adoption de dix-huit mesures destinées à renforcer les infrastructures et les services de l'aviation civile au Tibet.

Ainsi, comme l'a déclaré le 25 janvier une porte-parole de la CAAC, les compagnies aériennes tant intérieures qu'étrangères sont encouragées à ouvrir des lignes internationales vers le Tibet, dans le cadre de structures bilatérales d'aviation civile.

A l'heure actuelle, seul l'aéroport de Lhasa, la capitale régionale, dispose de vols internationaux vers Katmandou, capitale du Népal, a-t-elle précisé.

Les compagnies aériennes intérieures sont aussi encouragées à ouvrir des lignes reliant le Tibet à d'autres aéroports de Chine, y compris ceux de Hong Kong, Macao et Taiwan. La CAAC donnera la priorité à ces vols sur ses tableaux.

A ce jour, neuf villes sont reliées au Tibet par des vols, dont Beijing, Shanghai, Chengdu, Guangzhou et Kunming, mais la CAAC souhaite que plus de villes soient reliées à la Région autonome du Tibet.

Afin d'encourager les compagnies aériennes à braver les risques que comporte l'exploration d'un nouveau marché, la CAAC a annoncé qu'une protection de deux ou trois ans serait accordée à l'unique compagnie aérienne ouvrant une nouvelle route entre le Tibet et une ville autre que les neuf existantes.

Ce qui veut également dire que la CAAC n'autorisera aucune autre compagnie aérienne à opérer sur la même route dès que la route en question aura été reconnue comme viable.

La CAAC prévoit également de construire plus d'aéroports au Tibet afin que les habitants de la Région puissent profiter de services aériens, et elle fournira des fonds destinés à la construction ou à l'amélioration des aéroports de la Région.

« Ces mesures visent à stimuler le tourisme au Tibet et à renforcer la communication entre le Tibet et les autres parties de la Chine », a déclaré Zhao Jian, professeur à l'Université Jiaotong de Beijing.

Pang Guiqiu, directeur général du département des circuits touristiques intérieurs chez China Comfort Travel Service pense que plus de vols rendront les voyages vers la Région Autonome plus pratiques.

Cette agence de tourisme, qui dispose de 108 succursales à travers le pays, a vu une rapide augmentation du nombre de touristes s'inscrivant dans des groupes en partance pour le Tibet, depuis l'ouverture de la ligne de chemin de fer Qinghai-Tibet en 2006, dit-il.

Ainsi qu'il le dit, « Maintenant, même en hiver, nous envoyons des groupes au Tibet. C'était impossible il y a encore seulement quatre ou cinq ans ».

Les transports plus pratiques et l'amélioration des structures au Tibet sont les raisons majeures qui expliquent cette croissance, dit-il.

Pour autant, aller au Tibet resque quelque peu problématique pour les touristes qui viennent de certaines parties de Chine, devant passer par Chengdu, Chongqing, Xi'an et Xining, précise-t-il. Mais, dit-il, « Avec plus de vols reliant le Tibet et des conditions de transport encore plus pratiques, le Tibet va attirer encore plus de touristes ».

A l'heure actuelle, il y a seize routes aériennes qui relient les villes tibétaines de Lhasa, Qamdo et Nyingchi à neuf autres villes chinoises et à la capitale du Népal, Katmandou.

En été, jusqu'à 212 vols entrent et sortent du Tibet chaque semaine. L'aéroport nouvellement construit dans la préfecture de Ngari devrait entrer en service au cours de cette année.

Grâce en partie aux voies ferrées et aux lignes aériennes, le Tibet a, pour la prmière fois, reçu plus de 5 millions de touristes venant de l'intérieur du pays ou de l'étranger, établissant un nouveau record.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a construit son plus grand surperpétrolier
Chine : Trois responsables du football chinois entendus par la police
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?