Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 07.08.2012 13h43
JO-2012 : l'athlète algérien disqualifié est autorisé à participer à la course 1.500 m

L'athlète algérien Taoufik Makhloufi, qui avait été disqualifié lundi pour manque de combativité au 800 m des Jeux Olympiques de Londres, est autorisé à participer la course 1.500 m qui aura lieu mardi.

"Après avoir révisé la preuve fournie par un officiel médial du LOCOG (comité d'organisation des JO de Londres, nldr), la disqualification de l'athlète 1008 Taoufik Makhloufi (...) a été retirée par les délégués techniques de l'IAAF", selon un communiqué de l'IAAF.

"Par conséquent, M. Makhloufi peut participer à la finale du 1. 500 m messieurs", dit le communiqué.

Agé de 24 ans, Makhloufi est qualifié à la finale du 1.500 m avec un chrono de 3:42.24, dimanche soir. Il a été contraint de participer au 800 m contre son gré et a cessé de courir au bout de 150 mètres.

Selon une déclaration rendue publique plus tôt par l'IAAF, l'arbitre estime que Makhloufi "n'a pas fourni un effort sérieux" et a décidé de lui interdire de participer à toutes les futures épreuves de la compétition conformément au règle 142.4.

D'après ce règle, "un athlète est exclu de sa participation à toutes les épreuves ultérieures de la compétition, y compris les relais, dans les cas où: la confirmation de sa participation a été donnée mais il n'y a pas pris part; il était qualifié après éliminatoires ou les séries pour participer au tour suivant mais y fait ensuite défaut. La présentation d'un certificat médical délivré par un médecin autorisé par le Comité d'organisation local peut constituer une raison suffisante pour accepter que l'athlète n'est pas en mesure de participer".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 6 août
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…