Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 16.03.2012 14h44
Les Chinois aiment de plus en plus le golf

Le soleil de printemps n'a pas encore réchauffé une ville de Beijing où il fait encore bien frais, mais les amateurs de golf sont eux trop impatients pour pouvoir attendre que l'herbe ne redevienne verte.

Nombre des plus de cent parcours de golf de la capitale ont ouvert dès le 1er mars, attirant un grand nombre de joueurs qui ont dû se contenter de simulateurs de golf en intérieur pendant l'hiver.

En dépit d'une interdiction nationale de construction de nouveaux terrains de golf édictée en 2004, ce sport, autrefois réservé à une élite, est en plein essor, en grande partie au sein d'une classe moyenne en pleine expansion.

Le nombre de terrains en Chine a plus que triplé depuis 2004, passant de 170 à près de 600, selon le Centre de recherche et d'enseignement du golf de l'Université Forestière de Beijing.

Les experts du secteur espèrent que la popularité croissante du golf attirera davantage l'attention sur ce sport, plutôt que pour ce qu'il représente aux yeux de certaines personnes.

Dan Washburn, un écrivain américain qui travaille sur un livre consacré au développement du golf en Chine, a écrit sur son blog : « Il (le golf) a tout bon sur tous les plans. C'est une activité occidentale élitiste - en particulier en Chine - emblématique d'un grand nombre des défis actuels de la Chine : la corruption du gouvernement, les inquiétudes au sujet de l'environnement, la question des droits fonciers, et l'écart entre les riches et les pauvres ».

Zheng Yaxin, entraîneur de golf et de tennis à Beijing, estime qu'on ne doit pas tout reprocher à ce sport : « Après tout, c'est un sport sain et il devient de plus en plus accessible au grand public ».
Chang Zhihui, chercheur au centre de recherche et d'enseignement du golf, estime que 600 000 personnes sont membres d'un club de golf sur le continent chinois. Ce chiffre devrait augmenter de 20 % par an dans les prochaines années.

Dans le même temps, selon une étude menée par KPMG International, réseau mondial de services professionnels, les frais d'adhésion moyens en Chine se montent à environ 240 000 yuans (37 900 Dollars US). Mais l'étude ne précise pas à quel genre d'adhésion, annuelle ou à vie, se réfère ce chiffre.

Toutefois, les golfeurs n'ont pas besoin d'être membres pour pratiquer leur swing.

En plus des plus de 100 terrains à Beijing, il y a aussi beaucoup de terrains d'entraînement, qui demandent moins d'espace et sont plus faciles à entretenir. Le nombre de simulateurs de golf en intérieur de la capitale est également en hausse.

« Le golf n'est plus considéré aujourd'hui comme un sport pour les hommes d'affaires riches et les célébrités, comme il l'était auparavant », a dit Mme Zheng. « Aujourd'hui, davantage de cols blancs prennent des séances de coaching pour apprendre à partir de zéro ou pour améliorer leurs compétences ».

Elle a ajouté que de plus en plus de femmes et d'adolescents se mettent à ce sport.

De ce fait, la demande en caddies et en entraîneurs qualifiés va également exploser dans les années à venir. Selon elle, ce secteur dans son entier connaîtra alors expansion et optimisation.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 16 mars
Principales nouvelles du 15 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres