Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 18.11.2011 13h23
La FIFA s'engage à aider le Kenya à relancer ses programmes de développement

Le Conseil d'administration de la FIFA s'est engagé à aider le Kenya à relancer son programme de développement et la FIFA s'apprête à offrir 500 000 dollars américains pour soutenir les initiatives.

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a annoncé la subvention quand il a rencontré Sam Nyamweya, le président élu de l'Association de football du Kenya (FKF), à Zurich cette semaine où ce dernier a réitéré son engagement à ressusciter le football kenyan qui a souffert en raison de querelles de leadership depuis plus d'une décennie.

« Mon objectif principal est d'unir tous les acteurs du football kenyan. Nous avons eu un conflit depuis de nombreuses années, et nous avons même eu deux fédérations nationales », a-t- il dit.

« Tout cela a pris fin maintenant que la démocratie a eu raison, et nous devons désormais faire en sorte que tout le monde travaille ensemble. Je tiens aussi à reconstruire les liens avec nos amis régionaux, en particulier les 11 pays qui composent la CECAFA », a déclaré Nyamweya à Blatter. .

« Nous avons besoin de structures pour remettre le football des jeunes sur ses pieds, et nous allons baser notre travail sur un programme complet appelé « La force de l'espérance pour l'Afrique ». Le football féminin a aussi un grand avenir au Kenya. Un grand nombre de femmes jouent au football et nous allons mettre l'accent sur son développement », a déclaré le doyen du football kenyan qui a été élu le 29 octobre 2011.

« Nous nous connaissons depuis un certain temps et vous pouvez compter sur mon soutien personnel et le soutien de la FIFA aussi », a dit le patron de la FIFA à son invité. Blatter a pris connaissance avec lui depuis le temps que Nyamweya était le secrétaire général de la défunte Fédération kenyane de football.

Blatter a rappelé Nyamweya de l'énorme tâche devant lui, comme il cherche à reconstruire le jeu dans un pays qui est classé 135ème dans le dernier classement FIFA.

« En plus d'une relance des programmes ciblant les jeunes de football, l'équipe nationale et le football féminin, vous avez à réorganiser le réseau d'agences locales, qui n'ont pas joué un rôle actif pendant un certain temps », a déclaré M Blatter au patron du football kenyan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?