Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 12.11.2011 10h01
Le Brésil moins vorace face aux modestes Panthères du Gabon

La Seleçao, onze national du Brésil qui a livré un match de gala jeudi soir au stade de l' amitié sino-gabonais de Libreville a été moins vorace face aux modestes Panthères du Gabon battu (2-0).

Certains analystes promettaient une noyade aux Panthères, une sélection pas encore au point à moins de deux moins du coup d' envoi de la 28ème édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) qui se jouera simultanément au Gabon et en Guinée Equatoriale du 21 janvier au 12 février prochain.

La première tentative brésilienne a eu lieu à la 6ème minute. Sylva, d'un tir tendu a testé le portier gabonais, Didier Ovono heureusement placé sur la trajectoire du ballon. Ce n'était que le début d'une série qui portera très tôt le fruit à la 12ème minute. Ovono vomi un ballon que Sandro propulse au fonds des filets après un petit cafouillage dans la défense. 1-0. Nous sommes à la 12ème minute.

Le public dont Ali Bongo Ondimba le chef de l'Etat gabonais en cravate aux couleurs nationales et son épouse Sylvia en tenue tachetée à la manière d'une panthère se crispe. Issa Ayatou, le président de la Confédération africaine de football (CAF) est l'un des invités d'honneur de cette historique rencontre.

Les Panthères sont tétanisées et trop moles. A la 15ème minute, l'international gabonais Aubameyong montre sa classe. Il tente une frappe mais il est gêné par la solide défense brésilienne résolue de ne pas encaisse le moindre but.

Le Gabon patauge dans la pelouse pas encore trop ferme et rendue quasi impraticable par une pluie tombée quelques minutes auparavant. A la 22ème minute, Charly Mousono encaisse un carton jaune pour un tacle sévère sur Fabio. La Seleçao poursuit sa ballade de santé sur quasiment toute la surface du jeu. Le gardien de but du Gabon subit les assauts répétés des brésiliens mais tient bon.

A la 35ème minute, Hernanes de la tête après un tir tendu repoussé par Didier Ovono marque le 2ème but. C'est le 2ème et dernier but de la partie.

De retour des vestiaires, les 32.500 supporters dans ce nouveau stade construit par la Chine sont admiratifs des brésiliens qui s' offrent le loisir de faire tourner leur effectif. Sandro qui a ouvert la marque quitte la pelouse à la 58ème minute. Gernot Rhor, le sélectionneur gabonais fait entrer Cousin, l'ancien emblématique capitaine des Panthères en perte de vitesse. Le coach brésilien opère deux autres remplacements, Hulk pour Kléber et Bruno César pour William respectivement à la 70ème et 71ème minute. Le dernier à fouler la pelouse côté brésilien est Elias.

Le Gabon devant son public tente de profiter du réglage brésilien pour réorganiser son milieu du terrain qui perd trop de ballons. L'international Mouloungui est remplacé par Stéphane Nguéma et Poko par Zita Mbanangoye.

La défense gabonaise croit aussi à ses capacités. Bruno Ecuelé Manga devient impérial et anéanti toutes les tentatives brésiliennes. Frappés de leurs 5 étoiles de quintuples champions du monde, les attaquants brésiliens ont croisé le fer devant l' excellent portier gabonais, Didier Ovono devenu aussi le capitaine de la sélection nationale.

Au coup de sifflet final, le public gabonais a quitté le terrain doublement satisfait d'avoir vu de près les stars brésiliennes qui n'ont véritablement pas humilié la sélection nationale du Gabon.

Prochain match test dans ce stade le 27 novembre contre la sélection junior de la Chine. La rencontre marquera l'inauguration officielle de ce stade qui accueillera la finale de la CAN 2012 le 12 février 2012.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 11 novembre
Départ du président chinois pour le sommet de l'APEC
La Chine est dans l'embarras face à la crise de la dette qui frappe l'Europe
Réduit à la dernière extrémité, la clique du dalai lama incite à la « suicide par le feu »
La croissance stable de l'économie chinoise constitue un événement de portée mondiale