Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 25.05.2011 08h48
Quand le cyclisme influence le chemin de la vie

La ville de Jiangyin dans la province du Jiangsu est un lieu qui, parmi d'autres en Chine, témoigne d'un incroyable développement économique. Considéré comme un lieu très favorable aux investissements, elle parie désormais sur l'avenir. A cet égard, la ville organise le premier festival international du cyclisme de Jiangyin Yushanwan.

Vivant en Chine, il est fréquent de voir des gens à bicyclette circuler dans les rues des villes. C'est également un moyen idéal pour rester en forme. Voici Ming Man, un étudiant ingénieur en électricité de l'Université des Sciences et technologies de Suzhou. Lui et son équipe composée de 35 membres appartiennent à une nouvelle génération de Chinois qui continuent de voir le cyclisme, pas seulement comme un sport, mais aussi comme un mode de vie.

Ming Man

Directeur

Club de Cyclisme

Université des Sciences et des Technologies de Suzhou

" J'ai rejoint le club durant ma première année à l'université. J'ai vu un poster faisant de la publicité pour l'équipe et je pensais que je devais essayer cela. Les événements auxquels ils comptaient participer ont suscité mon intérêt. Ils faisaient la promotion d'un événement qui se concentrait sur le recyclage, ce qui m'intéresse beaucoup."

En dépit d'appartenir à une équipe, le cyclisme est par nature un sport individuel- c'est juste vous et votre vélo. Il n'y a personne d'autre sur qui compter, et définitivement aucun moment pour s'embrouiller. Et c'est cet aspect de l'exercice qui a le plus bénéficié à Ming.

Ming Man

Directeur

Club de Cyclisme

Université des Sciences et des Technologies de Suzhou

" Quand j'étais au lycée, mes parents me conduisaient à l'école tous les jours. Je ne faisais même pas ma propre lessive. Mais après avoir rejoint le club de cyclisme, les choses ont été différentes. Quand j'ai les mains sur le guidon, je suis en contrôle. Je peux aller partout, nul besoin de se reposer sur qui que ce soit. Je suis indépendant."

Le cyclisme aide ces étudiants de plusieurs manières. Pour certains c'est un moyen de créer un lien avec d'autres.

Xu Yu

Chef

Club de Cyclisme

Université des Sciences et des Technologies de Suzhou

" Cela colore ma vie, et avant de rejoindre le club de cyclisme, je passais tout mon temps libre dans mon dortoir. Mais désormais, ma vie est différente, j'ai un autre objectif quant à ma vie sur le campus. Je peux rencontrer de nouvelles personnes, et faire de nouveaux amis. Et durant certains événements, l'on peut même rencontrer des gens du monde entier."

Xu Yu considère également ce passe-temps, d'ailleurs très complet, comme un échappatoire à la rigueur de la vie universitaire.

Xu Yu

Chef

Club de Cyclisme

Université des Sciences et des Technologies de Suzhou

" Avant de faire du vélo, j'ai essayé des choses très variées pour éviter d'avoir tout le temps la tête aux études. Puis j'ai trouvé que monter sur une selle était la meilleure chose pour moi. Cela me permet de rester en forme et de me relaxer."

Et comme vous pouvez le voir, l'événement est un moyen de gonfler les esprits de chaque participant. Près de 300 concurrents participent au Festival international de cyclisme de Jiangyin Yushanwan. Et les organisateurs insistent sur le fait qu'il s'agit d'un festival et non pas d'une course, afin d'assurer que tout le monde y prenne du plaisir.

Ming Man

Directeur

Club de Cyclisme

Université des Sciences et des Technologies de Suzhou

" De nombreuses personnes à mon université apprécient faire du vélo car cela ne crée aucune pollution. C'est un sport écologique car il n'y a pas besoin de carburant. Et conduire un vélo contribue à réduire les embouteillages.

Tout le monde ne pense pas de façon écologique. Zhang Pengbo est un spécialiste de l'histoire à l'Université de Suzhou et il a créé son club de cyclisme il y a trois ans. Et c'est en quelque sorte son passé qui l'a orienté vers cette activité.

Zhang Pengbo

Fondateur

Club de cyclisme

Université de Suzhou

" J'ai monté ce club durant ma première année à l'université. J'avais des vues sur une fille et voulait l'emmener faire à un sur mon vélo. Mais ce dernier était dans un état pas possible. Donc j'en ai acheté un plus classe pour l'impressionner."

L'affaire avec cette fille a tourné court. Mais son amour pour le sport se poursuit encore aujourd'hui.

Zhang Pengbo

Fondateur

Club de cyclisme

Université de Suzhou

" Et puis j'ai trouvé que conduire des vélos était très intéressant et cela m'a permis de monter un club. J'ai commencé avec juste dix personnes, mais aujourd'hui nous comptons plus de 700 membres. Je suis si fier, c'est une des grandes réussites de ma vie universitaire."

Et alors que la Chine franchit une nouvelle étape, c'est toujours le simple aspect de conduire un vélo qui autorise tant de personnes à choisir leur propre voie.

Ming Man

Directeur

Club de Cyclisme

Université des Sciences et des Technologies de Suzhou

" Cela fut une course plus difficile que je ne m'y attendais, mais je suis satisfait de ma performance, car j'ai complété les 40 kilomètres et je n'ai pas abandonné."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet célère le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Le PM chinois appelle la Chine, le Japon et la République de Corée à promouvoir la paix et la stabilité régionales
Face au fort pouvoir d'achat des chinois, le système de demande de visa touristique américain sera simplifié
L'état de l'économie italienne inquiète la Chine