Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 07.02.2011 10h48
Le champion du monde de boxe, le Camerounais Issa Hamza met fin à sa carrière

Le champion du monde de boxe, poids welters version UBO (Universal boxing organisation), le Camerounais Issa Hamza a décidé jeudi à Yaoundé de mettre un terme à sa carrière professionnelle suite à des graves troubles visuels.

"Après mon combat du 5 juillet à Yaoundé et après mon retour en France, j'ai eu un trouble visuel à l'œil gauche. Après l'opération avec succès qui s'en est suivie, j'ai décidé de mettre un terme à ma carrière professionnelle", a annoncé à la presse Issa Hamza.

"C'est une décision difficile à prendre, mais je ne peux pas faire obstacle à la décision du destin. Je tiens à remercier tous ceux qui m'ont aidé dans ma carrière d'abord comme amateur au Cameroun ensuite comme professionnel", a poursuivi en larme, le franco-camerounais qui réside en France, en Europe.

Après voir perdu son titre Wbf en 2008 à Yaoundé face au Thaïlandais Kiatchai Singgwancha dans la catégorie des supers welters, le Camerounais s'est retrouvé de nouveau au ring dans la version UBO le 5 juillet 2009 face au Français Frédéric Tripp dans un combat qu'il remporta au 3e round par KO.

Le boxeur, 32 ans, qui s'est révélé au continent africain lors de son combat remporté face à l'Uruguayen Ruben Francisco Silva Diaz en 2007 dans la version WBF (World Boxing Foundation), a disputé 25 combats professionnels donc 16 remportés 6 défaites et 4 nuls.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine souhaite la réussite de la réunion préliminaire aux pourparlers militaires entre la RPDC et la République de Corée
Les dirigeants chinois rendent visite à des responsables retraités avant la Fête du Printemps
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce