Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 04.01.2011 13h20
Tennis : Coupe Hopman

Favorite de la compétition, l'équipe serbe de tennis affrontait le Kazakhstan pour débuter sa campagne en Coupe Hopman dimanche à Perth en Australie.

Ana Ivanovic - Yaroslava Shvedova : 7-6, 6-1

En guise d'entrée le public australien a droit à l'affrontement entre une ancienne numéro 1 mondiale, Ana Ivanovic, et la méconnue Yaroslava Shvedova. Cette dernière offre une belle résistance au 1er set mais au final la favorite remporte le jeu décisif en profitant d'une erreur directe de la Kazakhe. Ana Ivanovic déroule dans le set suivant qu'elle remporte finalement avec grande facilité sur le score de 6-1.

Novak Djokovic - Andrey Golubev : 4-6, 6-3, 6-1

Après la perte de ce 1er match l'équipe kazakhe n'a plus droit à l'erreur. Face à Novak Djokovic, récent vainqueur de la Coupe Davis, Andrey Golubev n'a pas la tâche facile, pourtant l'outsider prend sa chance et se permet le luxe d'arracher la 1ère manche en faisant le break au 10ème jeu. La hiérarchie mondiale est respectée par la suite avec un net regain de forme du côté du Serbe. Il empoche la seconde manche 6-3 avant de laisser parler sa puissance dans le set décisif et d'offrir par là la victoire à ses couleurs.

Ana Ivanovic / Novak Djokovic - Yaroslava Shvedova / Andrey Golubev : 7-6, 6-4

Dans un match finalement sans importance sur le plan comptable la paire serbe fait plaisir jusqu'au bout à ses supporters en prenant le dessus sur la paire kazakh en 2 sets. La Serbie est en tête du groupe A de cette Coupe Hopman 2011.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
L'Ukraine a acheminé la majorité de son uranium hautement enrichi à la Russie
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse