Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 30.12.2010 13h32
Morrati parle de Leonardo, « si je le choisis, ce n'est pas pour me venger de l'AC Milan »

Le nouvel entraîneur de l'Inter Milan Leonardo s'est présenté mercredi le 19 décembre devant le public lors de la conférence de presse du club. Le président Moratti a donné mardi la raison pour laquelle qu'il l'a choisi. D'après lui, Leonardo est un excellent entraîneur et ce choix n'est pas destiné à irriter l'AC Milan.

Le Brésilien Leonardo a été désignénouvel entraîneur de l'Inter Milan la semaine dernière. Mais il a toujours gardéle silence et a refusé tous les entretiens avant la conférence de presse. Le côté de l'AC Milan l'a beaucoup critiqué. « Sa carrière n'était pas favorable à l'AC Milan et il a perdu son poste. Je peux comprendre sa situation. Mais, de toute façon, je ne répondrai jamais à l'appel de Moratti. C'est trahir l'AC Milan », a indiqué mercredi Basten.

Faisant face aux critiques contre Leonardo, Moratti a plaidé pour son entraîneur. D'après lui, s'il l'a choisi c'est en raison de ses capacités, mais pas pour se venger contre l'AC Milan, « Je l'admire depuis longtemps. Quand la nécessité de remplacer Benitez s'est présentée, il était libre de tout contrat et cela lui permettait de venir chez nous sans avoir besoin de négocier. Il est intelligent et connait bien la Liga Je pense qu'il est capable de diriger notre équipe. Son expérience en tant qu'entraîneur de l'autre club à Milan l'aidera pour ses futurs travaux. Si nous l'avons choisi ce n'est pas pour la raison qu'il est venu de l'AC Milan, mais seulement parce qu'il convient à notre équipe ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un vice-Premier ministre chinois souligne le rôle des finances dans le contrôle macro-économique
Chine : les bénéfices des grandes entreprises industrielles en hausse de 49,4% pour les onze premiers mois
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher