Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 03.12.2010 08h11
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022

Le Comité Exécutif de la FIFA a attribué la Coupe du Monde de la FIFA 2018 à la Russie, et l' édition de 2022 au Qatar, a annoncé jeudi à Zurich le président de la FIFA Joseph S. Blatte après un vote de l'organe exécutif de la FIFA.

Selon le communiqué de presse de la FIFA, quatre candidats - Angleterre, Belgique/Pays-Bas, Russie, Espagne/Portugal - espéraient accueillir l'édition 2018 de la plus prestigieuse des compétitions.

Deux de ces pays, l'Angleterre et l'Espagne, avaient déjà hébergé le tournoi par le passé. La Coupe du Monde de la FIFA 1966 avait eu lieu en Angleterre. L'Espagne avait accueilli la Coupe du Monde de la FIFA 1982.

Cinq pays avaient présenté leur candidature pour accueillir l'édition 2022 : l'Australie, la Corée du Sud, le Qatar, le Japon et les Etats-Unis. Trois d'entre eux, les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud, avaient déjà organisé une Coupe du Monde de la FIFA. Le Japon et la Corée du Sud étaient les pays hôtes du tournoi en 2002 et les Etats-Unis avaient organisé l'édition de 1994.

Le vote pour désigner les pays hôtes des Coupes du Monde de 2018 et 2022 a suscité un très grand intérêt de la part des médias. Plus de 1.000 journalistes du monde sont présents à Zurich et 70 chaînes de télévision ont couvert l'annonce en direct.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
Un haut conseiller politique chinois appelle à déployer plus d'efforts pour combattre la pauvreté
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations