Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 19.09.2010 15h09
Le Real ne méritait qu'un nul, d'après Mourinho

2 à 1, comme Mourinho l'a dit, le Real Madrid a battu difficilement la Real Sociedad à Saint Sebastien. En parlant de ce match, José Mourinho a admis que leur adversaire leur a causé de grandes difficultés. Comparé avec la Real Sociedad, le Real Madrid ne méritait pas les 3 points qu'ils ont obtenus. « Pour eux, je pense que le nul était plus juste » a-t-il dit, selon sina.com.cn.

Lors de ce match, la Real Sociedad a eu pas mal d'occasions. Mais le Real Madrid était un peu distrait. A ce sujet, Mouhinho a exprimé son insatisfaction quant au programme des matchs fixé par la Fédération espagnole de football, « J'ai déjà dit avant le match. Pour une équipe qui vient de jouer un match mercredi, leur match du week-end doit se tenir le dimanche au lieu du samedi. Je ne sais pas pourquoi le match entre Valence et Hercules n'a pas été déplacé à aujourd'hui. Valence a joué en Coupe de l'UEFA mardi dernier. Je crois que c'est la raison pour laquelle nos joueurs ont montré quelques problèmes. Notre adversaire a joué plus rapidement, à propos du rythme du match, mais nous, nous n'avons pas pu suivre. »

« Bien qu'ils doivent réfléchir au facteur économique lors qu'ils arrangent le programme des matchs, j'espère tout de même qu'ils puissent le faire plus convenablement possible en vue de protéger les joueurs. Lorsque les matchs sont trop serrés, les joueurs ne peuvent certainement pas maintenir un haut rythme et une haute confrontation. Lors du match d'aujourd'hui, la Real Sociedad a bien fait sur ces aspects en se créant pas mal d'occasions, néanmoins, pas beaucoup plus nombreuses que nous. Nous devions marquer plus de buts. Jusqu'à la fin du match, nous n'avons pas pu le tuer complètement » a ajouté Mourinho.

« J'ai déjà dit hier, le match contre la Real Sociedad serait dur. Je ne plaisantais pas. Ce qui est le plus important, c'est que nous devons savoir comment traiter les situations difficiles. Et aujourd'hui, mon équipe a su ce qu'elle devait faire après avoir été rattrapée et elle a eu une avance de nouveau très vite.»

Lors de la conférence de presse, un autre sujet hors des pelouses a attiré l'attention du public. Interrogé par un journaliste portugais sur la possibilité d'entraîner la sélection portugaise, Mourinho a dit sans détour, « Je ne sais pas pourquoi le Real Madrid ne me permet pas de diriger la sélection portugaise. Il faut savoir que je n'ai presque rien à faire à Madrid. » Quelques minutes plus tard, le directeur général du Real Madrid, Jorge Valdano a confié des détails, « C'est la Fédération portugaise qui ne n'a pas nous envoyé les dossiers officiels. » Il sous-entendait que ce n'était pas le Real qui ne libérait pas Mourinho, c'était le Portugal qui n'a pas contacté le Real. Cependant, le président de la FPF Gilberto Madaïl a déclaré avant le match Real Madrid-Real Sociedad que le président du Real Madrid Florentino Perez lui a téléphoné et refusé sa demande pour emprunter Mourinho. A ce sujet, les journalistes sur place se sont divisés en deux parties. Une partie pensait que Florentino Perez a dit quelque chose à Mourinho qui l'a repoussé. Une autre partie croit que les paroles de Mourinho étaient faites pour détourner l'attention de la presse qui s'est concentrée sur le comportement de l'équipe.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
bsr j suis fan du real madrid mais ce qui nous fait mal c"est l"arbitrage veille...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?