100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 26.08.2010 11h10
Soupçons de dopage, la France 98 avait des analyses sanguines suspectes

En 1998, l'équipe de France a pour la première fois gagné la Coupe du monde à domicile. 12 ans se sont passés, Jean-Pierre Paclet, l'ancien médecin des Bleus, a fait un coming out ces derniers jours. Lors d'un entretien avec les médias, il a révélé que plusieurs joueurs de la génération 98 ont été suspectés à la suite de leur expertise sanguine. Il serait possible que les Bleus aient gagné le titre du Mondial à l'aide du dopage.

A l'été de 1998, en France, l'équipe nationale a passé de nombreuse épreuves et est enfin arrivée en finale contre le Brésil. Mais Ronaldo, footballeur vedette du Brésil qui avait brillamment joué, a été frappé de convulsions juste avant la finale. Les Bleus ont battu leur adversaire sur le score de 3-0 avec 2 buts marqués par Zidane et un but de Petit.

4 ans après cette victoire éclatante, le journal « L'Equipe » a « évoqué la chose », certains médias anglais ont présenté aussi leurs soupçons en déclarant que plusieurs joueurs de France, d'Italie et d'Espagne s'étaient dopés lors de la Coupe du monde 1998, avec par exemple, des diurétiques. Sans preuves convaincantes, les rumeurs se sont calmées. Mais le bruit court que la France avait peur de provoquer des influences négatives sur le football français et a caché la vérité.

Mais Jean-Pierre Paclet a révélé au «Parisien » qu'avant le Mondial 98, certains Bleus étaient douteux dans leurs analyses sanguines. Il savait que ses paroles pourraient provoquer de grands troubles, mais il faut avouer que dans le monde de foot, il existe des dessous négatifs.

M. Paclet a été médecin de l'équipe nationale de France de 2004 à 2008. Lors de la Coupe du monde enAfrique du Sud, la grève des Bleus a compromis la réputation du football français. Et l'étonnant, c'est que le médecin a alimenté encore la polémique autour de l'équipe de France. Mais il a insisté sur la vraisemblance de ses dires. «Je dis ce que tout le monde sait. Je n'ai rien inventé. Avoir un taux d'hématocrites élevé ne prouvait pas qu'ils avaient pris de l'EPO. Comme il n'y avait pas de preuves, on ne les a pas embêtés.". D'après lui, à cette époque là l'intérêt de l'Etat était le plus supérieur, et de ce fait personne n'a enquêté sur cette affaire. Même si l'on veut tirer au clair la vérité aujourd'hui, c'est possible de prouver que les rumeurs sont fausses ou non. Mais ce qu'il voulait dire au monde, c'est que les soupçons ont, une fois, existé.

Y aura t-il des réactions de la FIFA face à ces informations ? On ne sait rien mais évidemment, la parole a éveillé les soupçons des fans : Est-ce que les Bleus ont gagné la Coupe du monde avec d'autres moyens ?

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Afrique du Sud nouent un "partenariat stratégique global"
Chine : Jia Qinglin appelle les habitants du Xinjiang à lutter contre l'extrémisme, le séparatisme et le terrorisme
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti