100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 25.06.2010 13h30
La médecine traditionnelle chinoise est populaire en Afrique du Sud, Tshabalala y croit aussi

Après avoir essayé un traitement à la médecine traditionnelle chinoise en Chine, Chris Coyne, le joueur australien de l'équipe chinoise du Liaoning a révélé que s'il était choisi par l'équipe nationale d'Australie pour participer à la Coupe du monde, il amènerait un médecin de l'équipe du Liaoning en Afrique du Sud. Cependant, n'ayant pas réussi à rejoindre l'équipe nationale d'Australie, son souhait est tombé à l'eau.

Siphiwe Tshabalala, qui a contribué au premier but pour l'Afrique du Sud lors du premier match de son équipe en Coupe du monde, avait fait appel à la médecine traditionnelle chinoise pour soigner ses blessures lorsqu'il jouait au Kaizer Chiefs. De plus, pas mal de joueurs de l'équipe nationale du Cameroun croient à la médecine traditionnelle chinoise et ils ont même pris l'avion pour aller faire soigner leurs blessures à Johannesbourg.

Les joueurs blessés choisissent la médecine traditionnelle chinoise

Le couple chinoise Xu Youqiang et Sun Qingpei sont les personnages représentatifs du milieu de médecine traditionnelle chinoise en Afrique du Sud. La clinique qu'ils ont ouverte à Johannesbourg est très célèbre en Afrique du Sud. Pas mal de gens ont même pris l'avion depuis Durban ou le Cap pour aller chercher le couple. La médecine chinoise est même devenue le premier choix des sportifs sud-africains pour soigner leurs blessures. Nombre de joueurs des clubs de football de Johannesburg sont des habitués des cliniques de médecine traditionnelle chinoise, dont Siphiwe Tshabalala, qui a contribué au premier but pour l'Afrique du Sud lors de la Coupe du monde 2010. De plus, des joueurs de football, pas mal de joueurs de rugby et de hockey croient à la médecine traditionnelle chinoise.

L'acupuncture et les mystérieux moxas sont les plus appréciés

Selon Sun Qingpei, l'acupuncture et les moxas sont les plus appréciés parmi tous les traitements de la médecine traditionnelle chinoise. « Mystère » est le qualificatif commun des noirs et des blancs à propos de la médecine traditionnelle chinoise.

Lorsque le journaliste est arrivé à la clinique de Sun, des blancs, une mère et sa fille, étaient venues voir le médecin. Elles avaient toutes les deux mal aux lombaires. Sun leur a présenté le processus de diagnostic de médecine traditionnelle chinoise: « Normalement, on examine d'abord la langue, ensuite c'est le massage et après, l'acupuncture ou l'acupuncture avec « Aizhun », un type d'herbe médicamenteuse, et enfin, c'est la pose de ventouses. » La mère et sa fille sont sans doute des habituées de cette clinique. Après avoir reçu un massage et de l'acupuncture, elles sont parties en remerciant plusieurs fois les médecins.

Selon des données, incomplètes, la clinique accueille environ une trentaine ou quarantaine de clients chaque jour. Parmi les habitants locaux, ceux qui viennent pour l'acupuncture et les moxas représentent 70% ou 80%.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine dispensera des tarifs douaniers pour importations en provence de 33 pays les moins développés du monde
Mondial-2010: Afrique du Sud bat France 2 à 1, les 2 équipes éliminées
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?