100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 22.06.2010 17h01
Le règlement des vestiaires

Le vestiaire d'une équipe ressemble à une zone interdite, où l'on trouve le secret de la tactique et la culture d'une équipe. Le sélectionneur assigne une tâche à ses hommes, le chef de l'équipe encourage les jeunes... dans lequel l'union et les divergences coexistent.

Le tabou, révéler les secrets du vestiaire

Un règle tacite, c'est que la discussion doit se limiter aux vestiaires, et la personne qui la divulguerait aux médias est considérée comme un traître. Une autre habitude de cette chambre : seuls certains joueurs de poids ont le droit de discuter de la tactique avec le patron.

Il manque un personnnage clé absolu dans l'équipe nationale de France, et c'est pourquoi après l'expulsion d'Anelka, la contradiction chez les Bleus s'est aggravée. Ce résultat était inévitable depuis la retraite de Zidane.

Avant la Coupe du monde en Allemagne, la France avait rappelé ses vétérans Zidane, Makelele et Thuram etc, qui avaient enfin «contrôlé » le vestiaire en conseillant à Domenech d'adopter à nouveau telle ou telle disposition, et les Bleus sont arrivés en finale. Mais cette année, des joueurs clé comme Ribéry, Thierry Henry et Malouda se sont imposés, il y a le nouveau capitaine Evra et le favori du sélectionneur, Gourcuff...le fossé existe et existera sous la pression du match perdu.

L'équipe a besoin un "homme fort" qui possède une grande réputation et qui soit responsable afin de diriger toute l'équipe.

L'équipe de France n'est pas la seule à être prise dans cette tourmente, mais la négligence de la protection de ses secrets dans le vestiaire a eu pour conséquence une triste fin. Une situation similaire trouble aussi l'Italie et l'Espagne. Les rumeurs sur Cannavaro, capitaine dont le prestige a été quelque peu atteint à cause son niveau en baisse, de ce fait les dissensions interne dans l'équipe d'Italie sont publiées de temps en temps. Et la Roja ? Elle connaît aussi des relations subtiles entre certains joueurs suite à l'oppostion non déclarée entre le Real et le Barça...

Maradona, le seul « dictateur » dans le vestiaire

Par rapport à ces 3 équipes, le sélectionneur de l'équipe d'Argentine a affirmé son autorité avant de donner la liste des 23 joueurs en donnant le brassard à Juan Veron. "El Diez" a avoué que l'harmonie est l'élément le plus important dans les vestiaire et qu'il espèrait de former une équipe unie. Palermo et Ariel Garce ont été sélectionnés pour leur amitié avec le capitaine.

Mais en réalité, Maradona, lui, est le seul leader moral de l'équipe. Il est l'idole de presque tous les joueurs actuels de l'équipe nationale, qui veulent "combattre" avec plaisir pour leur patron.

"C'est un dictateur, mais c'est lui qui protège toute l'équipe et la rend plus unie. ».

La tradition des vestiaires de l'équipe d'Allemagne

Joachim Low continue la tradition allemande, c'est à dire que le sélectionneur est le seul « personnage » autorisé. Cet ancien joueur de l'équipe nationale s'identifie avec ses hommes, qui peuvent l'appeler par son petit nom. Mais il n'a jamais oublié ses responsablités : en refusant Kurányi, l'efficace attaquant du FC Gelsenkirchen-Schalke 04 qui aurait pu influencer la stabilité de l'équipe.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va modifier sa loi pour protéger les informateurs en matière de corruption
Chine/France : renforcement de la coopération parlementaire
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises