100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 17.06.2010 08h26
Mondial: les Ivoiriens se mettent à rêver après le match nul contre le Portugal (REPORTAGE)

En panne de confiance avec leurs supporters depuis la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2010 en Angola, les Eléphants de Côte d'Ivoire ont réussi mardi à gagner de nouveau leur coeur et à les faire rêver d'un parcours victorieux à la Coupe du monde de football qui se déroule en Afrique du sud après leur belle prestation mal récompensée par un match nul (0-0) face au Portugal.

Des scènes de joie populaire ont accompagné le coup de sifflet final de l'arbitre uruguayen. Chants et cris de joie des jeunes gens, sifflets dans un tintamarre de klaxons des taxis communaux, dans le quartier populaire de Yopougon, les Ivoiriens n'ont pas boudé leur plaisir.

"Franchement, la Côte d'Ivoire a très bien joué et méritait de remporter le match, je ne pensais pas que notre équipe allait si bien jouer au ballon, c'est une satisfaction totale", s'enorgueillit Mlle Cécile Amenan au milieu d'un groupe de jeunes qui avait pris d'assaut un atelier de réparation de radios et télévisions pour suivre la rencontre.

"Que c'était beau de voir les Eléphants jouer de cette si belle manière. Il y a longtemps qu'on attendait cela", renchérit M. Barouan, un enseignant.

Echaudés par la piètre prestation des Eléphants à la CAN 2010, les Ivoiriens, dans leur majorité, étaient très peu enthousiastes avant le début de la rencontre.

"On a retrouvé la combativité, la solidarité, l'envie, la rage de vaincre, tous ces ingrédients qui ont manqué à la Côte d'Ivoire durant la CAN", soutient Ambroise Dally, électronicien.

Adrien Tapé, coiffeur, ne dit pas le contraire. "J'attendais une équipe de Côte d'Ivoire soudée, combative et généreuse, qui défend et attaque ensemble, c'est ce que j ai vu", affirme-t-il.

"Le Portugal a vu de toutes les couleurs, nous avons dominé le match de bout en bout. On peut être fier de nos joueurs et leur dire bravo", se félicite Alexis N'goran, un étudiant qui se met à rêver d'une qualification historique des Eléphants au deuxième tour d'une phase finale de la Coupe du monde.

"Avec ce que nous avons vu là, les Eléphants peuvent aller très loin dans la compétition", estime-t-il.

M. Barouan, enseignant de son état, partage cet avis et prévient le Brésil, le prochain adversaire de la Côte d'Ivoire. " Avec cette équipe là, ils n'ont qu'à bien se tenir, sinon ils sont foutus", lance-t-il.

Comme un technicien avisé, Eugène Kouamé, pensionnaire d'une école de football, tente de décortiquer le match.

"Aujourd'hui (mardi), on a senti la présence d'un entraîneur qui maîtrise son sujet. Eriksson a vraiment inculqué une discipline tactique aux joueurs", croit-il savoir.

Le Suédois Sven-Göran Eriksson a été nommé sélectionneur des Eléphants deux mois avant le début du Mondial après le limogeage du Franco-bosniaque Vahid Halilhodzic.

"La défense qui était le talon d'Achille des Eléphants s'est stabilisée avec la paire Kolo (Touré)-Maestro (Didier Zokora) qui n'a rien lâché et en attaque Gervinho (Gervais Yao) a été un poison pour les Portugais", estime Eugène Kouamé qui pense qu'avec un peu plus de perspicacité, Drogba aurait pu inscrire le but victorieux dans les dernières minutes de jeu.

Un tonnerre d'applaudissements et des scènes indescriptibles de joie ont salué à Abidjan l'entrée en jeu, à la 70ème minute, du capitaine des Eléphants qui se remet d'une fracture au bras.

Dimanche, la Côte d'Ivoire sera aux prises au Brésil vainqueur (2-1) face à la Corée du nord, dernier adversaire des Eléphants dans cette poule qualifiée de "groupe de la mort".

Source: xinhua

Commentaire
je suis lignon franck peggy je soutien la cote d'ivoire je croix que nous allons battre le...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les commandes de la partie continentale absorbent les stocks de fruits excédentaires de Taiwan
Le PM chinois appelle à accélérer les moissons d'été
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde