100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 30.04.2010 09h57
Antidopage : Le CIO sanctionne la skieuse de fond polonaise Kornelia Marek

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé jeudi que Kornelia Marek, skieuse de fond polonaise, avait commis une infraction aux Règles antidopage à l'occasion des XXIes Jeux Olympiques d'hiver en 2010 à Vancouver.

Le 25 février 2010, Kornelia Marek a participé à Whistler à la finale du relais féminin 4 x 5 km, où elle a fini 6e avec ses coéquipières. Immédiatement après la compétition, l'athlète a été priée de fournir un échantillon d'urine pour un contrôle de dopage. L'analyse de l'échantillon A a révélé la présence d'une substance interdite, l'érythropoïétine recombinante (rEPO), explique le CIO dans un communiqué.

L'athlète a fait une déclaration écrite et a confirmé qu'elle ne souhaitait pas être entendue en personne par la commission disciplinaire constituée le 5 mars.

Après avoir étudié le dossier et la déclaration écrite remise par l'athlète, les membres de la commission disciplinaire ont conclu à l'unanimité que l'athlète avait commis une infraction aux Règles antidopage et ont pris la décision selon laquelle Kornelia Marek est disqualifiée de toutes les compétitions auxquelles elle a participé aux Jeux Olympiques d'hiver de 2010 et se verra retirer son diplôme obtenu dans le relais 4 x 5 km.

Le Comité national olympique (CNO) de Pologne reçoit l'ordre de rendre au CIO, dans les plus brefs délais, la médaille et le diplôme remis à l'athlète pour sa participation au relais féminin 4 x 5 km, annonce le CIO.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine en faveur du dialogue pour la résolution pacifique du problème nucléaire iranien
Hu Jintao appelle à faire rayonner l'esprit de "travailleur modèle"
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée