100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 06.04.2010 14h51
Le professeur de jardin d'enfants de Tiger Woods demande des excuses

Le professeur de jardin d'enfants de Tiger Woods a demandé vendredi des excuses au golfeur, déjà englué dans les problèmes, pour fausses accusations d'abus physiques et raciaux. Tiger Woods avait, dans un livre publié en 2005, affirmé qu'il avait été harcelé et raillé du fait de ses origines raciales dès son premier jour de scolarité, et que le professeur n'avait pas fait grand chose contre cela.

« Ces accusations portées contre moi sont ressorties à nouveau dès que les histoires d'infidélité de Tiger ont été connues », a dit Maureen Decker aux journalistes.

Mme Decker s'est dite « choquée, attristée et déçue » par par ce qu'elle appelle « les fausses accusations d'abus raciaux et physiques lors de son premier jour de scolarité dans ma classe de jardins d'enfants ».

« Mes amis et mes proches ont commencé à me rappeler comment il nous a calomnié, l'école et moi. Je ressens encore le stress dû à ces allégations. J'ai essayé de nombreuses fois de joindre Tiger ou ses représentants pour obtenir des explications ou des excuses, mais personne n'a jamais répondu à mes appels », a dit Mme Decker lors d'une conférence de presse, où elle était accompagnée de son avocat, Gloria Allred.

Mme Decker, âgée de 69 ans, a dit qu'elle voulait des excuses privées et publiques de la part de Tiger Woods.

Mme Decker était le professeur de Tiger Woods au jardin d'enfants de l'Ecole Elémentaire de Cerritos à Anaheim, à Los Angeles, en 1981-82.

Dans le livre de Charles Barkley « Qui a peur du grand homme noir ? », les paroles de Woods sont ainsi rapportées : « Je me suis rendu compte de mon appartenance raciale le premier jour de ma scolarisation, lors de mon premier jour au jardin d'enfants. Un groupe de six enfants m'a attaché à un arbre, peint sur moi avec un bombe le mot ... (injure raciale) et ils m'ont jeté des pierres. C'était mon premier jour d'école. Et le professeur n'a réellement pas fait grand chose contre cela ».

« J'habitais alors juste en face de l'école, de l'autre côté de la rue et j'ai eu envie de partir faire un peu un tour. Le professeur a dit ‘d'accord, rentre chez toi, tout simplement'. J'ai donc dû distancer ces gosses pour pouvoir rentrer à la maison, ce que je pouvais faire, heureusement. Cette expérience m'a certainement ouvert les yeux. Vous savez, je n'avais que cinq ans et nous étions la seule famille appartenant à une minorité raciale dans tout Cypress, en Californie ».

Me Allred, qui représente également deux des maîtresses supposées de Woods, a déclaré qu'il n'y avait aucune preuve que pareille chose se soit passée, précisant également que ni Woods ni ses parents n'ont alors jamais mentionné cette prétendue attaque.

« Vu les circonstances actuelles, où un professeur de jardin d'enfants dévoué a été injustement calomnié et vilipendé pour des raisons sur lesquelles on ne peut que spéculer, nous pensons qu'il est l'heure pour Tiger Woods de faire la seule chose correcte possible, qui est de retirer sa déclaration et de s'excuser auprès de Mme Decker », a dit Me Allred.

On se souvient que Tiger Woods avait pris ses distances avec le golf quand les nouvelles de ses diverses aventures extra-conjugales avaient été connues. Il n'a pas pu être joint pour apporter davantage de commentaires.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à une coopération antiterroriste suite aux attentats en Russie
Chine : avertissements "ignorés" avant l'inondation d'une mine de charbon au Shanxi
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image