100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 04.01.2010 09h28
Angola 2010 : une opportunité d'une retraite honorable pour des talents maliens (SYNTHESE)

L'équipe nationale malienne de football, les Aigles, classée 47e mondial par la FIFA, va disputer sa 6e phase finale de Coupe d'Afrique des nations en 2010 (du 10 au 31 janvier) en Angola.

En dépit d'une pléiade de talents évoluant dans les plus grands championnats d'Europe, le Mali ne réussit guère dans cette compétition continentale.

Son ambition en Angola est de franchir au moins le premier tour, ce qu'il n'avait pas réussi lors de la CAN Ghana 2008.

Dans le groupe A, il affiche certes un meilleur classement que deux de ses adversaires, l'Angola, pays organisateur, 95e et Malawi (99e), mais reste bien loin de l'Algérie (26e), quatrième membre du groupe.

Pour réaliser les ambitions de l'équipe, le ministère malien de la Jeunesse et des Sports a mis en place une Commission nationale ad hoc qui a pour mission de mobiliser des ressources en vue d'une participation de qualité des Aigles à la CAN.

Le récent succès du Stade malien en Coupe de la Confédération, première grande compétition africaine remportée par le Mali depuis plus de 40 ans, a aidé à la mobilisation des fonds nécessaires estimés à trois milliards dont deux pour les primes des joueurs.

La préparation au Qatar

La balle est actuellement dans le camp de l'entraîneur Stephen Keshi et de ses poulains qui ont entamé leur préparation avec le tournoi de Doha qui a démarré le 27 décembre avec la participation de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), de l'Iran et du Qatar.

A la fin de cette compétition, les Aigles regagneront Bamako où ils doivent affronter les champions d'Afrique en titre, les Pharaons d'Egypte, le 6 janvier, avant leur départ pour l'Angola, le 7 janvier.

En terre Angolaise, le deuxième tour est donc le premier objectif de Mahamadou Diarra et de ses coéquipiers. Un pari qui n' est pas gagné d'avance. En effet, la plupart des cadres de l' Equipe nationale malienne n'affichent pas la grande forme car ils reviennent de blessure. C'est le cas du capitaine Djilla (Réal Madrid) et de Mohamed Sissoko (Juventus) ainsi que de Seydou Kéita.

Frédéric Oumar Kanouté en leader

L'atout majeur des Aigles sera sans doute Frédéric Oumar Kanouté du FC Séville (Espagne). Le Ballon d'or africain de 2007 a été le joueur le plus décisif lors des éliminatoires combinées CAN/ Mondial 2010. Il est le titulaire indiscutable de l'attaque malienne.

Mais, le sélectionneur risque d'avoir l'embarras du choix pour l'accompagner sur le front offensif. En effet, Mamadou Samassa (FC Valenciennes), Mamadou Bagayogo (Nice), Modibo Maïga (Le Mans) et Moustapha Yattabaré (Clermont Ferrand) ne manquent pas d'arguments pour animer le bastion offensif des Aigles du Mali.

Dans les autres secteurs, la concurrence sera rude entre les vieux briscards et la nouvelle génération à l'image du jeune portier Soumbeyla Diakité qui aspire légitimement à la place du gardien titulaire des Aigles à la place.

De Mahamadou Sidibé présent depuis une décennie.

En Angola, les Maliens misent aussi sur des jeunes espoirs que sont El Hadj Mahamane Traoré (OGC Nice), Samba Sow (RC Lens), Bakaye Traoré (France), Abdoulaye Maïga (Stade Malien). Toutefois, le dernier mot reviendra à l'entraîneur national qui arrêtera sa liste définitive avant la fin du tournoi de Doha, au Qatar.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Procès de l'avocat d'un chef de bande criminelle pour violation de ses devoirs professionnels
La Chine continuera à lutter contre la pornographie sur Internet et sur téléphone portable
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise
La France « profondément blessée » après son échec cuisant aux EAU
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?