100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 21.12.2009 13h10
Coupe du Monde des Clubs 2009 : Messi désigné comme meilleur joueur et le Barça remporte le trophée

Le 20 décembre au petit matin (heure locale de Beijing), la finale de la Coupe du monde des clubs 2009 de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) s'est déroulée au stade Zayed Sports City d'Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis et la rencontre a eu lieu entre le champion de la Coupe d'Europe FC Barcelone (le Barça) et l'Estudiantes La Plata de l'Argentine qui est l'actuel détenteur de la Copa Libertadores de l'Amérique du Sud. Durant la première mi-temps, l'Argentin Boselli marqua un but de sa tête alors qu'il fût soupçonné d'être en position hors-jeu. Avec cet avantage au score, les Sud-Américains ont longtemps cru remporter le titre. Regroupés et solidaires, ils ont annihilé toutes les tentatives barcelonaises. Mais ils ont craqué dans l'ultime minute, car Pedro, entré à la pause, profite d'un duel gagné par Pique pour lober de la tête Albil légèrement avancé et c'était 1-1 à la 89ème minute et les deux équipe ont terminé sur un nul. Pendant la prolongation, le Ballon d'Or 2009 Messi s'est montré décisif. Sur un très bon centre de Dani Alvès, il frappe le ballon de la poitrine et inscrit le but de la victoire à la 110ème minute et le match s'est terminé sur le score de 2-1 permettant ainsi aux Catalans de finir 2009 en beauté, remportant leur sixième titre de l'année après la Liga, la Ligue des Champions, la Coupe du Roi, la Super-coupe d'Europe et d'Espagne. Un exploit unique ! Le club sud-coréen des Pohang Steelers, s'est adjugé la troisième place du Mondial des clubs en dominant les Mexicains de l'Atlante aux tirs au but (1-1, 4-3).

Bien que d'après leur renommée et leur force réelle en tant que club de football, le Barca et l'Estudiantes de la Plata ne sont pas au même niveau, mais parvenus tous les deux à la finale de la Coupe du Monde des Clubs 2009, ils aspirent avec la même ardeur au titre de champion. Après une année 2009 splendide avec un quintuplé à la clé, les catalans pourraient être le premier club à remporter les six trophées et ainsi faire mieux que la performance de Manchester United en 1999 qui a réalisé cette cette année-là un quintuplé historique. Face à eux les Argentins de l'Estudiantes de la Plata, vainqueur de la Copa Libertadores, ne l'entendent pas de cette oreille et vont tout mettre en œuvre pour priver les Catalans d'un sixième titre cette année, car déjà en 2006, FC Barcelone avait accédé à la finale du Mondial des clubs, mais il a été arrêté par Team Brazil International qui a remporté le trophée en le battant sur le score de un à zéro. Quant à l'Estudiantes La Plata, c'était en 1968, c'est-à-dire qu'il y a déjà plus de quarante ans, qu'il avait décroché le titre de champion de la Coupe. Après la reconversion managériale de la Coupe du Monde des Clubs, le Brésil a été presque toujours le dominateur et l'Argentine qui était presque imbattable à la Coupe Toyota n'a jamais pu triompher jusqu'ici à la finale du Mondial des clubs.

C'est pourquoi face à une puissante équipe sud-américaine, l'entraîneur du Barca Josep Guardiola s'est montré prudent et sérieux et a pris toutes ses précautions. Excepté Andres Iniesta Lujan, blessé, qui a été remplacé par Yaya Toure, tous les autres joueurs sélectionnés de l'équipe ont fait leur apparition sur le terrain. l'Estudiantes de la Plata, vainqueur de la Copa Libertadores 2009, a connu un certain changement dans sa composition : son principal gardien Mariano Andújar, transféré à Catania, a été remplacé par Damián Gonzalo Albil. Quant à Rolando Carlos Schiavi, qui a été prêté pour assurer la ligne de défense, il a quitté également l'équipe. Juan Sebastián Verón, qui évolue au poste du milieu, était toujours le chef et l'âme de son équipe, tandis que les attaquants étaient Enzo Nicolas Perez et Mauro Boselli.

A la trente sixième minute, Boselli reprend un centre lointain de Desabato et crucifie le gardien de but de le Barca Valdes d'une superbe tête au milieu de Puyol et Piqué et le ballon entre en trombe dans le côté gauche du filet et le but est marqué. Mais en revoyant au ralenti, on constate que Boselli a déjà la moitié du corps dépassant la limite du hors-jeu lorsqu'il attrape le ballon. A la quatre vingt neuvième minute, sur un ballon en cloche de Jeffren, Pique prend le dessus sur Cellay. Il s'envole pour servir Pedro. Le Catalan est seul, et prend son temps pour ajuster Albil d'une tête dans la lucarne opposée et c'est le score de un à un, les deux équipes réalisant ainsi un nul dans les quatre vingt dix minutes. Lors de la prolongation, à la cent dixième minute, sur un centre lointain d'Alves, Messi donne l'avantage au Barca de la poitrine ! Opportuniste le lutin argentin se faufile dans la surface et longe pour mettre son buste en opposition. Barcelone mène ainsi deux buts à un ! Peu à l'aise au début pour sa première face à des compatriotes, le Ballon d'Or 2009 s'est tout de même montré décisif en offrant à son club le trophée de la Coupe.

C'est exceptionnel ! En venant à bout des Argentins de l'Estudiantes La Plata sur le score de deux buts à un, le FC Barcelone obtient le titre de Champion du monde des clubs. Une récompense qui vient conclure une saison 2009 incroyable et auréolée de six titres : la Liga, la Ligue des Champions, la Coupe du Roi, la Super-coupe d'Europe et d'Espagne et enfin la Coupe du Monde des clubs. Un exploit unique dans toute l'histoire du football international qui fait que le Barca a créé une œuvre monumentale que les générations futures admireront toujours avec respect.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing et Séoul cherchent à renforcer la coopération tous azimuts
Le PM chinois arrive à Copenhague pour la conférence sur les changements climatiques
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?