Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 07.12.2009 09h05
Mondial-2010 : le tirage au sort inquiète les supporters ivoiriens (REPORTAGE)

Les Ivoiriens sont majoritairement inquiets et plutôt pessimistes à l'issue du tirage au sort de la Coupe du monde 2010 vendredi au Cap (Afrique du Sud) qui place la Côte d'Ivoire dans la même poule que le Brésil, le Portugal et la Corée du nord, un groupe qualifié par les observateurs de "groupe de la mort".

"Avec le Brésil et le Portugal? On n'a vraiment pas de chance", estime Serge Koffi, fonctionnaire de son état, l'air désabusé.

Pour lui, il faut une équipe ivoirienne "véritablement forte dans tous les compartiments du jeu" pour espérer aller au 2e tour, or, "la défense n'inspire pas confiance et sérénité".

Les Eléphants, pour leur deuxième participation à une phase finale de la coupe du monde, auront à découdre avec le Brésil, 1er au classement FIFA, cinq fois vainqueur de la coupe du monde sur 18 participations et le Portugal, déjà quatre participations, avec en son sein l'un des meilleurs joueurs du monde, Cristiano Ronaldo. Seule la République populaire démocratique de Corée (RPDC) fait figure de petit poucet.

"Nous avons hérité d'un groupe difficile", se lamente Ousmane Traoré, un frigoriste, qui n'hésite pas à indexer l'instance internationale du football (FIFA), réfutant l'idée de tout hasard dans le tirage au sort.

"Ils ont été très méchants avec nous, pourquoi c'est toujours nous?", ne cesse-t-il de maugréer.

En 2006 en Allemagne, les Eléphants de Côte d'Ivoire n'avaient pas eu la main heureuse. Ils étaient tombés sur le groupe le plus relevé du tournoi avec l'Argentine, les Pays-Bas et la République tchèque. Ils avaient été sortis au 1er tour après deux défaites et une victoire.

"Ce sera vraiment un coup de pouce de Dieu si on passe le 1er tour", affirme l'étudiant Firmin Aboké.

"Mine de rien, le morceau est costaud pour les Eléphants", pense également Ernest Lago, professeur de lycées et collèges. Mais, lui croit que tout n'est pas totalement perdu.

"Théoriquement, pris individuellement avec les joueurs comme Didier Drogba, Yaya Touré, Kolo Touré, le coup est jouable", poursuit-il avant de s'interroger : "Mais est-ce que le ministère (des Sports), la fédération, seront à la hauteur?".

Pour lui, la Côte d'Ivoire a toujours perdu sur "des questions organisationnelles, de mauvaise préparation, de mental et de management".

Loin de se lamenter, Traoré Issa, tenancier de bar, pense que le vin est tiré, il faut le boire. "On n'a pas le choix, nous sommes en Coupe du monde, on devait s'y attendre. Il faut espérer seulement que nos joueurs mouillent le maillot", indique-t-il sans trop y croire.

Comme Traoré Issa, Samuel Yao pense que "c'est sur le terrain que tout va se jouer, rien n'est perdu d'avance, le football n'est pas une science".

"On ne peut pas vouloir gagner la Coupe du monde sans éliminer les favoris", relève-t-il un brin philosophe.

La Côte d'Ivoire jouera son premier match le 15 juin contre le Portugal.

Coupe du monde de football Afrique du Sud 2010

Source: xinhua

Commentaire
les ivoiriens n"ont pas à avoir peur ou à etre pessimistes face aux qualités indubita...
certes,nous sommes dans une poule tres difficile mais je crois qu'avec une bonne organisat...
heureusement que l'inquétude n'est que du côté des joueurs!le foot n'est pas une science e...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
Le Yuan est utile pour les transactions commerciales à l'étranger
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme