100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 18.11.2009 14h13
CAN/Mondial 2010 barrage Algérie – Egypte : le football ne doit pas nuire aux relations entre les deux pays

Ces derniers jours, les actes insensés et déraisonnables commis par certains supporters des équipes nationales égyptienne et algérienne qui participent aux éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) et de la Zone Afrique de la Coupe du Monde 2010 de football sont devenus le centre d'attention et d'intérêt des médias.

A cet effet, des officiels égyptiens et algériens ont intervenu en soulignant qu'un match de football ne doit en aucun cas porter atteinte aux relations d'amitié entre les deux pays. Quant à l'entraîneur de l'équipe nationale égyptienne Hassan Shehata, il a essayé de tempérer la situation et de calmer les esprits en disant : "Nous jouons au football pour le plaisir et non pas pour créer une guerre", "Ce sera un match difficile. Les deux équipes ont une chance égale de l'emporter et d'aller au Mondial".

L'Agence de presse algérienne officielle a cité le 17 novembre les propos du Ministre égyptien des Affaires étrangères Ahmed Abou El Gheit qui a déclaré à la presse que des «parties étrangères tentent d'aggraver le différend entre l'Egypte et l'Algérie» et qui a fait part de sa conviction que des médias étrangers voulaient tirer profit de cette tension entre les deux pays. «Nous soupçonnons l'existence de parties étrangères qui tentent de semer et d'attiser la discorde entre les supporters de football des deux pays », a-t-il affirmé avant d'ajouter avoir convenu avec son homologue algérien, M. Mourad Medelci, de la nécessité, pour les médias des deux pays, d'adopter des attitudes positives visant à mettre fin à la tension et à maîtriser la situation.

Il a poursuivi en disant avoir reçu des «assurances de son homologue algérien quant aux mesures prises par les autorités algériennes pour assurer la sécurité des Egyptiens se trouvant en Algérie». Il s'est dit «rassuré au sujet des mesures prises pour protéger les Egyptiens en Algérie qu'ils soient sur leurs lieux de travail ou de résidence». M. Abou El Gheit a d'autre part noté que «le gouvernement égyptien n'a aucunement l'intention d'encourager les sociétés égyptiennes à délocaliser leurs investissements d'Algérie ».

Le 17 dans la soirée, les alentours de la Grande Poste, au plein centre d'Alger, et de l'Aéroport international Houari Boumediene étaient toujours bondés de supporters algériens, surexcités, qui criaient à tue-tête des slogans de soutien à leur équipe nationale. La police et la gendarmerie algériennes sont sur les dents et sont prêts à intervenir en cas de débordements. Les cars de police et les patrouilles policières circulent partout dans la ville pour maintenir l'ordre et la sécurité. Des mesures rigoureuses et sévères ont été prises pour protéger les quartiers où résident des Egyptiens. Pour ce qui est des attaques et des pillages perpétrés auparavant par des malfaiteurs à l'encontre de plusieurs sociétés égyptiennes, la police algérienne a ouvert des enquêtes et a arrêté et capturé plusieurs suspects.

Lors du match retour au Caire samedi dernier (14 novembre), l'équipe nationale égyptienne a battu son adversaire algérien sur le score de deux à zéro, mais compte tenu des résultats à égalité parfaite pour les deux équipes dans le groupe C qualificatif pour la Coupe du Monde, elles doivent se départager mercredi le 18 novembre (17h30 GMT), lors d'un match d'appui en terrain neutre à Khartoum, au Soudan, une rencontre qui s'annonce tendue, pas seulement sur le plan sportif et le vainqueur ira au Mondial-2010.

Samedi dernier, alors qu'il suffisait d'un nul aux Algériens pour se qualifier à la Coupe du Monde en Afrique du Sud, les Egyptiens, survoltés, ont dominé l'Algérie sur le score de 2 à 0. Résultat des courses, les deux équipes se retrouvent à égalité parfaite : 13 points, 9 buts marqués, 4 buts encaissés. Le duel eut lieu sur la pelouse, mais également dans les tribunes et dans les rues. Nombre de bagarres ont éclaté, et, les Algériens, en minorité, sont souvent pris pour cible. Leurs autocars furent agressés à coups de pierres à leur arrivée en Egypte, les bus des supporters retour furent eux aussi la cible de jets de toute sortes d'objets : pierres, fumigènes… Du côté algérien, il est annoncé que plusieurs joueurs ont été blessés, mais la Fédération égyptienne de Football a tout de suite répliqué que les conflits ont été provoqués par la partie algérienne. Quant à la Fédération internationale du Football, elle a demandé aux deux parties concernées de faire preuve de retenue et de modération pour éviter l'aggravation de la situation. A l'issue du match retour, une violente dispute a éclaté parmi les supporters des deux pays et la partie égyptienne a déclaré que vingt Algériens et douze Egyptiens ont été blessés dans les rixes.

Début novembre, les ministres des Affaires étrangères égyptien et algérien, M. Ahmed Abou El Gheit et M. Mourad Medelci, ont appelé les médias des deux pays à faire preuve de calme, de modération et d'objectivité et faire en sorte que le match soit vraiment une compétition sportive. Il a été demandé aux médias de ne pas publier des reportages qui attisent la haine entre les supporters des deux pays et de ne pas devenir le brandon de discorde et de conflit.

Page spéciale: Coupe du monde de football : Afrique du Sud 2010

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Vraiment les deux pays m'ont desue il se battent entre eux c'est vraiment n'importe quoi l...
cap sur la can2012 et la coupe du monde 2010 en afrique du sud.bien vrai que les poule des...
prk il n ya pas de video & 1.2.3 viva l"algerie
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hausse de 42,4% du chiffre d'affaires des entreprises centrales sur les premiers sept mois de l'année
Chine: 27, 66 millions d'hectares de champs ont été transformés en forêts ces dix dernières années
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives