100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 30.10.2009 16h11
Dinara pleure, Serena rit

On parle de tennis féminin maintenant. Et un rebondissement au tournoi de Doha, Dinara Safina perd la tête du classement après un abandon. C'est donc maintenant Serena Williams qui est numéro 1 mondiale. On revient sur les quarts de finale qui avaient lieu hier.

Dinara Safina abandonne

C'était hier le deuxième jour de compétition au tournoi de Doha. Dans le groupe blanc la Russe Dinara Safina affrontait la Serbe Jelena Jankovic, enfin, affrontait, c'est un bien grand mot puisque la Russe numéro 1 mondiale a été contrainte d'abandonner après tout juste 11 minutes de jeu. La cause: des douleurs au dos. Le match a donc été interrompu. Plus tard Safina annoncera son retrait du tournoi. Elle s'était déjà blessé au dos en Slovénie au mois de juillet. Ce sera Vera Zvoraneva qui la remplacera.
Serena Williams numero 1 mondiale

Cet abandon fait en tout cas bien les affaires de Serena Williams qui se retrouve, du coup, propulsée automatiquement numero un. Elle se retrouvait hier face à sa soeur, Venus. Un match serré comme il fallait s'y attendre. Venus gagne le premier set 7 - 5, mais l'avantage psychologique de Serena semble avoir une certaine influence. Elle prend le dessus dans le 2e set. Le 3e, lui, est âprement disputé. Il faudra terminer au tie-break. C'est Serena qui l'emporte. Serena Williams gagne sur le score de 5-7, 6-4, 7-6 poursuivra la compétition avec le statut de nouvelle numéro un mondiale.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'indice de confiance des consommateurs chinois au plus haut depuis 2 ans
Première publication en Chine du salaire moyen des entreprises privées
Les suicides successifs chez France Télécom donnent un avertissement à la Chine
Pourquoi la Chine qui fait constamment l'objet d'enquêtes antidumping continue-t-elle à faire de gros d'achats à l'étranger ?
Les trois grandes erreurs de l'Occident qui exige la 'réévaluation du RMB'
Un pas de plus vers l'égalité
Nicolas Sarkozy brandit "la Douce France" comme étendard de l'identité nationale