100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 15.10.2009 09h30
Coupe du Monde 2010 : derniers matchs de groupes

En Europe, les derniers matchs comptant pour les qualifications à la Coupe du Monde ont lieu ce mercredi. Le Portugal se prépare à affronter Malte, alors que la Slovaquie se doit de l'emporter sur la Pologne.

Le Portugal devra se passer des services de Cristiano Ronaldo pour cette rencontre. La star madrilène est en effet blessée. Malte, qui n'a jusqu'à présent récolté qu'un seul point, ne devrait pas représenter un gros danger pour la formation de Carlos Queiroz. Une victoire enverrait le Portugal en match de barrage aller-retour face à un adversaire qui reste à déterminer.

Carlos Queiroz

Entraîneur portugais

"Nous avons un fort esprit de responsabilité. Nous sommes concentrés sur le match. Pour nous, le match doit être remporté du début à la fin. Nous respectons Malte, mais nous devons être le meilleur Portugal, le super Portugal, pour gagner ce match. C'est notre unique motivation."

L'un des matchs clés du groupe 3 voit la Slovaquie, en tête avec 2 points d'avance sur la Slovénie, recevoir la Pologne, qui n'a plus aucune chance de qualification. Selon l'entraîneur slovaque Vladimir Weiss, la Slovaquie se doit de l'emporter pour ne pas dépendre des autres résultats si elle veut se qualifier directement. La seule équipe qui peut encore la arracher la 1ère place, la Slovénie, joue à domicile contre le dernier du groupe, Saint-Marin, qui à l'image de Malte n'a récolté qu'un seul petit point jusqu'ici. Les Slovaques doivent en conséquence s'assurer des 3 poitns.

Vladimir Weiss

Entraîneur slovaque

"Je crois que nous allons aborder les Polonais avec la même approche que nous avons eu face au Slovène au dernier match. Nous avons besoin de gagner contre la Pologne."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La nouvelle norme MTC créée
La RPDC procède au tirs de cinq missiles de courte portée
Conviction et scepticisme sur l'IBED
Polémique autour de la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD
Le protectionnisme de l'UE contre la Chine s'aggrave et devient de plus en plus sérieux