100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 25.09.2009 15h52
Un « témoin X » a dénoncé la sortie de F1 de Briatore

Un initié mystérieux de l'équipe Renault surnommé «témoin X » avait fourni la preuve accablante qui fût la raison de la suspension de l'ancien patron de Renault Flavio Briatore à la Formule 1, a révélé mardi une instance du sport automobile.

Les anciens champions de Renault ont obtenu une suspension de la part de la Fédération internationale automobile (FIA) lors d'une audience lundi à Paris pour l'incident de l'an dernier au Grand Prix de Singapour.

L'Italien Briatore a été suspendu à vie de la course automobile, alors que la tête l'ingénierie de l'écurie Renault Pat Symonds a été suspendu pour cinq ans. Les deux hommes ont déjà quitté l'équipe.

Dans les documents publiés sur le site de la FIA (www.fia.com), l'instance mondiale a déclaré qu'un quatrième membre de l'équipe avait également participé au complot pour altérer délibérément la course du brésilien Nelson Piquet Jr afin d'aider le coéquipier espagnol Fernando Alonso à gagner.

On considérait que le complot était limité à Piquet, Briatore et Symonds avec la FIA déclarant lundi que le double champion du monde Alonso n'était pas au courant.

Toutefois, la FIA a déclaré qu'un «dénonciateur», révélé par Renault juste avant le conseil mondial de la FIA a rencontré le président de la FIA Max Mosley et lui a dévoilé son identité. Par ailleurs, certains conseillers juridiques étaient au courant de ce plan et de s'y étaient opposés.

La FIA a déclaré que le témoin X avait été «personnellement présent à une réunion peu après la qualification du samedi 27 septembre 2008, lorsque Symonds avait mentionné la possibilité d'un accident à Briatore.

"Les conseillers de la FIA ont assuré que le « témoin X » lui-même n'a pas joué un rôle actif dans le complot et qu'en effet, il s'y était opposé et a cherché à se distancier de ce complot», indique le rapport.

Briatore a été cité par la presse italienne comme étant dans un «désarroi» à cause de la punition et a menacé d'une action en justice contre la FIA.

L'organe de direction des courses de la F1 a dit qu'il n'y avait pas de preuves que quelqu'un d'autre dans l'équipe aurait eu connaissance de ce qu'il a appelé un "complot secret "en dehors des quatre individus.

Il a noté que Piquet Jr a dit que Symonds lui a proposé le plan d'accident, alors que le mécanicien avait dit que l'idée venait du conducteur, et n'est pas parvenue à une quelconque conclusion concernant le responsable.

Symonds a obtenu l'immunité par la FIA, s'il a coopère, mais a refusé de fournir les preuves nécessaires.

Bien que Briatore a évité l'audience à Paris, Symonds a écrit au Conseil mondial du sport automobile pour exprimer ses remords.

«Je voudrais admettre mon rôle dans cet incident. Lorsque l'idée était d'abord suggérée par Nelson Piquet Jr, j'aurais dû la rejeter en premier lieu", a déclaré le Britannique.

"C'est à mon éternel regret et ma honte que je n'ai pas agi ainsi", a déclaré Symonds, qui était dans la même équipe depuis Benetton et Toleman.

"Je peux seulement dire que je le faisais par dévotion peu judicieuse à mon équipe et non pour un quelconque profit personnel. Je considère le rôle que j'ai joué pour mener mon équipe au point où elle se trouve actuellement comme l'œuvre de ma vie."

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Justine Henin de retour
L'Asie contribue de façon importante au redressement de l'économie mondiale
La Chine est une vraie ami de l'Afrique et elle n'a jamais pensé à s'emparer de ses ressources naturelles
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres