100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 17.09.2009 09h58
Yeung veut que Birmingham guérisse des maux du football chinois
Carson Yeung (au centre)

Le milliardaire hongkongais Carson Yeung, qui espère effectuer l'acquisition de Birmingham City pour 130 millions de dollars au cours des trois prochaines semaines, souhaite que le club de Premier League fasse une révolution dans le football chinois.

Le Grandtop International Holdings Limited de Yeung devrait acheter une participation de contrôle dans le club avec l'approbation des actionnaires à une réunion le 29 septembre, a-t-il dit.

Soulignant que la stabilité du club anglais serait leur mot d'ordre initial, Yeung a également parlé de sa vision que Birmingham pourrait aider à guérir les maux du football en Chine.

"Au cours des 10 années, la Chine a renforcé ses équipements sportifs, mais il n'y a pas eu de développement du football", a dit Yeung mardi lors d'une conférence de presse.

"Mon plus grand souhait, c'est de transporter le club anglais de Premier League en Chine pour promouvoir le professionnalisme britannique et apprendre des notions de football aux Chinois, et de leur faire comprendre comment est gérée une équipe de football anglaise."

ARGENT FOU

Le directeur des opérations financières de Grandtop Sammy Yu a réitéré qu'ils étaient désireux de collaborer avec l'entraîneur Alex McLeish après le rachat, en ajoutant que l'aspect de la gestion de commerciale du club serait renforcée, ce qui ne veut pas nécessairement dire le rachat.

"Nous allons travailler ensemble avec la direction actuelle ... M. Yeung sera le décideur final, mais nous avons besoin d'une équipe pour diriger le club."

Yu a déclaré que l'ancien ailier anglais Steve McManaman et le milieu de terrain français Christian Karembeu devaient aider à accomplir ce projet, mais probablement dans des domaines tels que la prospection des joueurs et les relations internationales.

Le projet d'améliorer le niveau du football chinois comprendrait la construction d'une école, qui inviterait les entraîneurs chinois à St Andrew's et inviterait même l'équipe nationale à Birmingham avant les grands tournois.

"Aider le football chinois, ce n'est pas seulement fournir de l'argent," a ajouté Yu. "C'est probable que le football chinois soit très peu développé justement à cause du fait qu'ils ont trop d'argent".

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao sera aux Nations unies et au G20 sur le changement climatique et le désarmement nucléaire
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi