Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 24.08.2012 11h21
Un nouveau moteur de recherche pour concurrencer Baidu

Bien que la société chinoise de navigateurs internets Qihoo 360 Technology Co ait pour ambition de concurrencer le plus important moteur de recherche de Chine avec ses propres services de recherche, les analystes pensent qu'il y a toutefois peu de chances que cela change le paysage de la concurrence sur le court terme.

Qihoo a décidé de faire du moteur de recherche qu'elle a lancé la semaine dernière le moteur de recherche par défaut sur tous ses navigateurs, un service qui était jusque là assuré par Google. Cette décision a été considérée comme une quasi-déclaration de guerre aux autres moteurs de recherche actuels.

« Il va falloir du temps à Qihoo pour prendre une part de marché significative et construire ses canaux de vente et pouvoir concurrencer Baidu », a dit Wallace Cheung, analyste internet au Crédit Suisse, dans une note de recherche.

« Nous pensons que les services de recherche de Qihoo n'auront pas d'effets immédiats sur les revenus de Baidu, tout au moins pas en 2012 », dit-il.

Baidu n'a pas souhaité commenter cette affaire, et de son côté Qihoo s'est également montré peu ouvert à révéler ses prévisions de parts de marché.

Au deuxième trimestre 2012, Baidu détenait 78,6% du marché des moteurs de recherche en Chine, mesuré en termes de ventes, selon Analysys International, société chinoise de recherches. De son côté, Google détenait 15,7% du marché, mais la part de Qihoo restait elle difficile à évaluer.

Hong Bo, critique chinois des technologies de l'information, qui suit l'évolution de cette industrie, pense que l'arrivée de Qihoo sur le marché ne devrait pas affecter grandement la compétition actuelle entre les plus grands acteurs.

« Qihoo n'est pas une marque très connue dans le monde des moteurs de recherche », dit-il. « Les gens qui l'utilisent sont pour l'essentiel les mêmes qui utilisent ses navigateurs internet, et quant aux autres, il est peu probable qu'ils fassent de Qihoo leur premier choix pour les services de recherche ».

« Le meilleur scénario pour Qihoo serait que sa part de marché de 20% sur le secteur des navigateurs stimule le trafic en matière de recherches, mais de toute façon, ce niveau restera encore trop bas », dit Hong Bo.

Cependant, la décision de Qihoo constitue une menace pour Sogou, un moteur de recherche en langue chinoise développé par le portail internet Sohu.com Inc, dont le modèle de profit est similaire, dit-il. Mais même ainsi, le danger restera faible, car il est probable que les internautes chinois resteront fidèles aux moteurs de recherches auxquels ils sont habitués.
De plus, les analystes estiment que Google va voir son trafic diminuer puisque Qihoo va cesser d'utiliser ce moteur de recherches, le plus populaire du monde, sur son navigateur.

« L'effet a été réduit, parce qu'il est le principal fournisseur publicitaire de contenus liés au commerce international », dit Hong Bo, ajoutant que la part de marché de 15% de Google a aidé l'entreprise à consolider ses positions sur le marché des recherches en Chine.

« Le trafic de Qihoo va augmenter sur le court terme grâce à son plus grand réservoir d'utilisateurs de navigateurs », dit-il. « Mais jusqu'où cela peut-il aller, cela reste encore à voir ».





News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?