Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 17.08.2012 15h35
Des nègres pour faire les devoirs des lycéens

De lycéens aux prises avec des montagnes de devoirs ont trouvé une solution alors que leurs vacances d'été touchent à leur fin : ils recourent aux services de nègres, en particulier des étudiants d'université.

Cela coûte environ 30 Yuans (4,7 Dollars US) pour finir une série de devoirs pour un lycéen de dernière année, dit ainsi un étudiant de premier cycle de l'Université Agricole de Chine, qui n'a souhaité donner que son nom, You. « Nous avons une équipe de trois membres, qui couvrent les différents sujets. Ce qui fait que nous sommes en mesure de finir tous leurs devoirs, que ce soit des maths ou de l'anglais ».

Ils sont restés à l'université pendant les vacances d'été, dit-il.

« Tout ce qu'on veut, c'est gagner un peu d'argent. Et aider les lycéens à finir leurs devoirs est un moyen facile d'y arriver. L'année dernière, un de mes amis a gagné près de 4 000 Yuans comme ça ».

Pour autant, il a refusé de dire combien il gagnait grâce à ce petit boulot.

« Ils nous donnent leurs devoirs lors de rencontres en face à face, nous précisent les détails, comme le pourcentage de réponses correctes à donner, et nous montrent leur écriture manuscrite. Et ensuite nous finissons le travail pour eux », a t-il dit, ajoutant que les professeurs ne prêtent guère d'attention aux devoirs, aussi n'est-il pas difficile de les falsifier.

Le jeune You et ses camarades font partie de ceux qui, de plus en plus nombreux, qui gagnent de l'argent en faisant les devoirs des autres. C'est ainsi qu'on peut trouver pas moins de 40 annonces précisant clairement qu'ils peuvent aider les étudiants à finir leurs devoirs sur la page éducation à Beijing de 58.com, un site internet de partage d'informations et d'échanges d'objets très populaire.

Des prix de groupe
Dans de nombreuses autres villes, il est aussi facile de trouver des nègres sur internet. Et de fortes réductions seront offertes aux étudiants s'ils s'organisent en groupes d'au moins dix personnes.
« Même s'il n'y a que deux étudiants qui viennent me chercher, le prix sera réduit de 5 Yuans chacun », dit le jeune You.

C'est ainsi que toute une classe d'un lycée de Wuhan, capitale de la Province du Hubei, est allée chercher l'aide de nègres pour prendre en charge 200 devoirs écrits de chinois, au prix réduit de 8 Yuans le devoir, selon un article publié jeudi dans le Wuhan Morning Post.

Certains parents et professeurs sont parfaitement au courant de ce système et savent qu'il existe depuis des années. Certains comprennent même les étudiants, qui font face à une forte pression pour finir de multiples devoirs tout en devant se préparer pour les examens.

Gan Xiaoying, une mère de Chongqing, a ainsi demandé à son fils âgé de 15 ans de prendre des cours d'anglais dans un centre de formation pendant les vacances d'été. Mais elle veut toujours le voir suivre une scolarité à l'étranger.

« La plupart de leurs devoirs répètent ce qu'ils ont appris, ce qui ne contribue guère à améliorer leurs connaissances, à mon avis. Mais je ne saurais en faire le reproche à ses professeurs, parce que tous les exercices sont orientés vers le Gaokao (l'examen national d'entrée à l'université) », dit-elle.

« Aussi enverrai-je mon fils à l'étranger pour renforcer ses capacités et apprendre et faire des recherches », a t-elle ajouté.

Selon son fils, dont elle a souhaité taire le nom, la plupart de ses camarades ne prennent pas les devoirs au sérieux et copient l'un sur l'autre.

« D'ailleurs, les professeurs ne s'y intéressent pas vraiment. La plus grande partie de nos devoirs sera vendue comme papiers usagés après avoir été collectés après le début du nouveau semestre », a t-il dit.

Xu Lei, professeur au Lycée No 80 de Beijing dit être conscient de l'existence des nègres.

« Je pense que beaucoup de professeurs ne s'intéressent pas vraiment aux devoirs de vacances », dit-il.

Mais, dans de nombreuses écoles, les élèves se voient donner beaucoup de devoirs pour les grandes vacances, y compris les vacances d'été.

« Je pense qu'ils ont peur que leurs élèves oublient ce qu'ils ont appris s'ils font pas d'exercices pendant les grandes vacances », dit Zhang Ting, professeur de chinois au Lycée No 5 de Beijing. « En revanche, j'encourage mes élèves à lire des livres durant les vacances d'été. A l'école, la pression est forte, et ils méritent de faire une pause ».

Aussi n'a t-elle pas donné beaucoup de devoirs à ses élèves, « mais pas de devoirs du tout, ce n'est pas bon pour eux non plus. En général, les professeurs donnent des devoirs en se basant sur le comportement et les habitudes d'apprentissage des élèves.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer