Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 02.07.2012 08h13
Le submersible chinois Jiaolong accomplit avec succès ses essais de plongée

Le submersible habité chinois Jiaolong ("Dragon des mers") a accompli avec succès son programme d'essais de plongée en haute mer, battant un record national en descendant à plus de 7 000 mètres de profondeur dans la fosse des Mariannes dans le Pacifique occidental.

Le Jiaolong va entrer maintenant dans une période d'essai d'application après avoir accompli son programme d'essais de plongée, qui ont atteint les profondeurs allant de 1 000 à 7 000 mètres dans la partie la plus profonde des fonds marins du monde entier.

Trois des six plongées ont atteint la profondeur de plus de 7 000 mètres, le nouveau record étant désormais de 7 062 mètres.

"Le Jiaolong établit un record national de plongée pour un submersible habité en descendant à plus de 7 000 mètres sous la mer, ce qui représente une nouvelle percée et un grand bond dans le développement de la technologie en matière d'exploration en mer profonde", a indiqué le commandant en chef de la mission, Liu Feng.

"Ce qui permet à la Chine de mener des recherches scientifiques et l'exploration des ressources en haute mer dans 99,8% des océans du monde entier", a-t-il ajouté.

Avec le succès des essais de plongée, la Chine est devenue l'un des pays capables de naviguer en haute mer. Les Etats-Unis, le Japon, la France et la Russie guident actuellement le monde dans le développement de la technologie en matière d'exploration de la mer profonde, chacun d'eux étant doté de ses propres submersibles et bases de soutien.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire