Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 01.07.2012 08h17
La Chine renforcera la coopération internationale dans son programme spatial habité

La Chine renforcera la coopération avec d'autres pays et régions dans le cadre de son programme spatial habité, afin de promouvoir le développement des technologies spatiales mondiales, a indiqué vendredi le directeur du programme.

Wang Zhaoyao, directeur du bureau du programme spatial habité, a indiqué que la Chine continuerait de promouvoir la coopération internationale en adoptant "une attitude positive et ouverte".

La future coopération se focalisera sur les échanges technologiques et les expériences scientifiques en collaboration, afin de répondre à la demande des Nations unies pour le partage des technologies avec d'autres pays et de permettre aux professionnels chinois de travailler avec leurs collègues internationaux dans la formation et la recherche, a précisé M. Wang.

"Le but du programme spatial chinois habité est l'utilisation pacifique de l'espace et le développement commun de l'humanité", a indiqué M. Wang.

Des expériences conjointes menées par des scientifiques chinois et allemands se sont déroulées en novembre dernier dans le cadre de la mission spatiale Shenzhou-8. C'était la première fois que des scientifiques étrangers étaient autorisés à conduire des expériences dans un vaisseau spatial chinois.

"Les expériences se sont déroulées sans problèmes. Les scientifiques des deux pays sont en train d'analyser leurs données et ont déjà obtenu des résultats", a indiqué M. Wang, ajoutant que les fruits de ces expériences seraient rapidement rendus publics.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire