Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 22.05.2012 07h54
La Chine approuve sous conditions l'aquisition de Motorola Mobility par Google

Le régulateur antitrust chinois a approuvé sous conditions l'acquisition de Motorola Mobility Holdings Inc. par Google, après avoir passé en revue les barrières réglementaires, pour que le géant des moteurs de recherches puisse étendre ses activités dans le secteur des mobiles sur le marché qui compte le plus grand nombre d'internautes au monde.

Le ministère chinois du Commerce (MC) a indiqué dans un communiqué publié dimanche sur son site internet que Google, pour obtenir cette autorisation, devait remplir son obligation de gérer la plateforme Android sur une base gratuite et ouverte.

Google avait annoncé en 2011 son intention de racheter Motorola Mobility, le fabricant de téléphones mobiles et autres matériels informatiques basé en Illinois aux Etats-Unis, pour une somme de 12,5 milliards de dollars.

Au cours de la période d'étude du dossier, le MC s'est aperçu que cette fusion pourrait avoir comme effet d'exclure ou de limiter la compétition sur le marché chinois des systèmes d'exploitation pour smartphones.

Google s'est engagé auprès du MC à continuer d'autoriser l'usage de la plateforme Android sur une base gratuite et ouverte et à traiter de manière non-discriminatoire tous les fabricants d'équipements.

Après la réalisation de l'acquisition, Google devra continuer à respecter les obligations de Motorola Mobility concernant les droits de brevets entrant dans le cadre FRAND (Fair, Reasonable et Non Discriminatory).

Le MC a déclaré qu'il superviserait la situation du marché du système d'exploitation des opérateurs de smartphones de Chine après la période probatoire de cinq ans et déterminerait après examen de la situation les futures dispositions.

Selon le communiqué du MC, Google devra soumettre un rapport auprès du MC tous les six mois au cours d'une période de cinq ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »