Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 13.03.2012 13h25
La Chine repense sa stratégie nucléaire, un an après l'incident de Fukushima

La Chine doit pleinement évaluer les risques et définir un système de responsabilité dans l'approbation des projets nucléaires, alors que le monde a tiré d'importantes leçons de la crise nucléaire japonaise de Fukushima, a annoncé un législateur et académicien.

"Le facteur de risque doit être pris en considération dès l'étude de construction d'une centrale nucléaire, car les risques potentiels sont inévitables dans les centrales nucléaires", a indiqué Xue Yusheng, député de l'organe législatif suprême du pays et président d'honneur de l'Institut de recherche sur l'électricité de State Grid.

Lors d'une interview accordée à l'agence de presse Xinhua en marge de la session parlementaire annuelle, M. Xue a rejoint la récente vague d'appels mettant l'accent sur la sécurité dans le développement des projets nucléaires en Chine, alors que la planète commémore le premier anniversaire de la crise nucléaire de la centrale japonaise de Fukushima, l'une des plus graves de l'histoire, qui avait été provoquée par un fort séisme et un tsunami.

"Afin d'assurer la sécurité énergétique, nous devons prendre en considération les risques potentiels, mais nous ne devons pas nous détourner de l'énergie nucléaire", a noté M. Xue.

L'académicien a souligné qu'une attitude prudente, avec une compréhension explicite des risques potentiels, était la condition clé pour développer l'énergie nucléaire en Chine.

Il a appelé au renforcement du mécanisme de gestion de l'énergie nucléaire du pays et à l'établissement d'un système de responsabilité permettant d'identifier les parties responsables en cas d'accident.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 12 mars
Sélection du Renminribao du 12 mars
Les dépenses militaires de l'Asie
Publication de la « liste noire de la pratique des pots-de-vin » : peut-elle vraiment freiner et empêcher la corruption ?(Dialogue)
La diplomatie : parfois il faut avoir l'audace et la sagesse de « prendre le devant »