Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 12.03.2012 13h31
Salon international de l'éducation à Beijing

Alors que l'économie de la Chine continue de croître, les étudiants chinois sont de plus en plus intéressés par des études à l'étranger. Depuis quelques années, plusieurs mesures ont été lancées, afin d'encourager la poursuite des études à l'étranger. Un salon international de l'éducation se tient ce week-end à Beijing , et a pour but d'offrir des conseils aux étudiants qui souhaitent élargir leurs horizons.

C'est sans surprise que le centre des expositions de Beijing est plein à craquer, avec tous ces étudiants désireux de connaître plus de détails sur les études à l'étranger. Cette année, le Salon international de l'éducation s'attend à accueillir plus de 70 mille visiteurs. En 2011, plus de 340 mille Chinois sont allés à l'étranger afin d'y faire leurs études , et ce chiffre est prévu à la hausse cette année.

Parmi les nouveaux venus qui participent à l'évènement de cette année, le gouvernement de la Région administrative spéciale de Macao --- un des rares endroits à accepter le baccalauréat chinois, appelé "GaoKao". 3 universités à Macao acceptent maintenant les inscriptions des étudiants en provenance de la partie continentale de Chine.

Lo Laipeng

Services d'éducation supérieures

Région administrative spéciale de Macao

"Lorsque nous acceptons des étudiants, nous tenons compte de la note du Gaokao. Des stages seront proposés aux étudiants diplômés, ce qui les aidera à devenir plus compétitifs quand ils retourneront dans la partie continentale de la Chine."

L'Australie accepte également les bacheliers chinois. Ils ont adopté une politique qui simplifie la demande de visa étudiant de ceux qui souhaitent entrer à l'université. L'initiative fournit également des opportunités de travail pour les étudiants étrangers après l'obtention d'un diplôme.

Elisa Chui

Consule d'Asie du Nord

Commission du commerce australienne

"Certaines universités ont commencé à accepter le Gaokao, y compris l'université de Western Australia, qui a fait partie du premier groupe de huit universités qui ont amorcé ce projet. De plus, nous avons la Monash, pour certains programmes sélectionnés ainsi que l'université de Macquarie et de Sydney."

Alors qu'ils se frayent un passage parmi la foule, beaucoup d'étudiants obtiennent leurs premières idées sur la façon d'aller étudier et vivre à l'étranger. Beaucoup espèrent que les universités étrangères leur fourniront des expériences académiques qu'ils ne pourraient pas trouver en Chine . Bien sûr, l'examen d'entrée est toujours leur première inquiétude.

"Je suis intéressé pour savoir quels sont les examens que les écoles acceptent, ainsi que les matières principales potentielles."

Les Etats-Unis sont depuis longtemps une destination populaire pour les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études à l'étranger. Selon le Ministère de l'éducation, les étudiants chinois comptent pour 22 % du nombre total des étudiants étrangers poursuivant des études aux Etats-Unis. Suivant l'exemple de l'Australie, des universités américaines sont maintenant en train de décider si le Gaokao pourrait être considéré comme critère d'admission. Mais pour plusieurs milliers d'étudiants chinois, bénéficier d'une éducation à l'étranger est toujours synonyme de pouvoir obtenir une meilleure carrière . On espère que dans les années à venir, plus d'universitiés de part le monde accepteront le Gaokao ---que les élèves du pays considèrent comme étant l'examen le plus difficile de leurs 18 années d'études .

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 mars
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?