Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 21.02.2012 09h05
Apple a une faiblesse de marque, selon des experts

Selon des experts, si Apple ne parvient pas à remédier aux failles de sa stratégie de marque, les noms de l'iPhone et l'iPad pourraient fort bien se retrouver un jour, en Chine, sur des chaussures de randonnée, des médicaments vétérinaires ou même des couches-culottes.

Au moins 39 entreprises et particuliers chinois ont tenté, au cours des dernières années, d'enregistrer les deux marques dans des catégories qu'Apple n'a pas, selon le site Internet des Marques de Chine.

Six, y compris un fabricant de lampes de poche, sont arrivées jusqu'à l'étape de l'obtention de l'approbation préliminaire des autorités et ont été contraints de défendre leurs demandes lorsque des objections ont été soulevées lors de la procédure d'information finale, selon le site, géré par le Bureau des Marques de l'Administration d'Etat pour l'Industrie et le Commerce.

« Apple s'est opposé à notre demande le dernier jour du délai d'information de trois mois », a dit Xu Jie, un avocat représentant le fabricant de lampes de poche Cai Zhiyong.

Me Xu a dit que le Bureau des Marques a adressé une lettre à Cai le 15 février lui demandant de fournir des preuves à l'appui de sa demande dans le délai d'un mois.

« Nous avons reçu le feu vert des autorités pour passer à l'étape d'information, et nous sommes confiants dans notre réussite », a dit Me Xu.

Me Xu a dit avoir été surpris quand il a, à la demande de M. Cai, constaté qu'Apple n'avait pas enregistré les marques dans la totalité des 45 catégories commerciales que compte la Chine, une pratique que d'autres sociétés multinationales ont-elles pourtant suivie.

« Oui, nous voulons partager les avantages de la célébrité de l'iPhone grâce à la demande de 2010 », a dit M. Xu au China Daily.

A côté du fabricant de lampes de poche d'Yiwu, dans la Province du Zhejiang, dans l'Est de la Chine, d'autres sociétés du continent chinois, ainsi que de Hong Kong et de Taiwan ont également tenté de profiter du succès des produits Apple.

Selon le site, au moins 18 entités ont ainsi tenté de déposer une demande de marque « iPad » après 2010, lorsque la popularité de la tablette informatique a explosé.

Une usine de maroquinerie de Wenzhou, dans le Zhejiang, spécialisée dans les ceintures et les chaussures de randonnée et une autre usine de confection dans la province du Jiangsu, dans l'Est de la Chine, ont également demandé l'inscription de la marque iPhone, en 2007 et 2010 respectivement. Leurs demandes sont également en cours et toujours dans un statut contesté.

Il y a d'autres demandes pour la marque iPad qui ont passé le stade de l'approbation préliminaire et qui sont aujourd'hui prises dans les limbes bureaucratiques, du fait qu'Apple conteste leur demande, comme celle du fabricant de lentilles de verre Ye Huochai, dans la Province du Guangdong et d'une autre d'une entreprise de la même province qui fabrique des planchers et du béton.

Selon le site, aucun des candidats n'a réussi à obtenir une marque de commerce à ce jour.

À cette date, Apple a enregistré l'iPad dans neuf catégories et l'iPhone dans 14 catégories, toujours selon le site.

D'ici la fin de ce mois, des tribunaux de Chine vont traiter un différend sur la marque iPad entre Apple et une entreprise insolvable du nom de Proview, dont le siège est à Shenzhen.


[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 20 février
Sélection du Renminribao du 20 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?